S'inscrire












Se connecter











Mot de passe oublié?
Accueil > Blog & Vidéos > Sujets originaux de la psycho > Quand la lune impacte notre sommeil...


Auteur :


Quand la lune impacte notre sommeil...


L'existence d'une horloge circalunaire chez l'humain semble très probable au regard de l'impact qu'a la peine lune sur notre sommeil.La pleine lune est associée à toutes sortes de légendes et de mythes, le plus souvent inquiétants (par exemple, la transformation des hommes en loups-garous, l'augmentation du nombre d'homicides, de suicides, etc.). Bref, la pleine lune a plutôt mauvaise réputation dans la psyché collective.

Mais cette réputation n'est-elle fondée que sur des croyances ? A vrai dire, même si la lune n'a pas le pouvoir de nous transformer en vampires ou en loups-garous, elle semble tout de même avoir une certaine influence sur notre comportement, et particulièrement sur notre sommeil.


Comment la lune influe-t-elle sur notre sommeil ?

Notre sommeil est soumis à toutes sortes d'influences comme le bruit, la température, la luminosité, l'humidité, etc. Et il s'avère que les phases de la lune font partie de ces facteurs. En effet, en période de pleine lune, notre sommeil est souvent perturbé. Il est généralement moins profond et moins réparateur. D'ailleurs, notre taux de mélatonine (l'hormone du sommeil) diminue au cours de cette phase lunaire.

Cependant, il est important de souligner que cet impact reste assez faible. En effet, l'influence de notre satellite terrestre sur la qualité de notre sommeil ne peut être mesuré scientifiquement que lorsque les autres facteurs environnementaux (par exemple, les horaires irréguliers, les pollutions lumineuses et sonores...) sont contrôlés. Car ces derniers affectent davantage notre repos nocturne.

Néanmoins, dans les cultures vivant sans électricité ou dans les peuplades de chasseurs-cueilleurs, le rythme de veille et de sommeil est fortement corrélé au cycle lunaire. Aussi, les soirs de pleine lune, ces individus se montrent plus actifs.


Comment expliquer ce phénomène ?

Ce phénomène peut difficilement s'expliquer par la luminosité plus intense ou par la gravité lunaire. Le plus probable est que nous serions dotés d'une horloge circalunaire calée sur les phases de la lune, à l'instar de notre horloge circadienne qui fait varier certains paramètres physiologiques sur des périodes de 24 heures. D'ailleurs, ce type d'horloge biologique existe chez diverses espèces animales comme le blaireau européen ou le ver à soie.

Cependant, pour vérifier cette hypothèse, il serait nécessaire de tester le sommeil de très nombreuses personnes sur une longue période de temps (sûrement plusieurs mois) dans des conditions très contraignantes. Le doute quant à l'existence d'une horloge circalunaire dans l'espèce humaine risque donc de persister encore quelque temps...


Inspiré des travaux de Christian Cajochen, de Csilla Zita Turanyi et de Sara Hartley.



A lire également :




En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
En savoir plus