Accueil > Chroniques > Troubles psychologiques > La personnalité évitante : un défaut d'estime de soi

(Mise à jour: Février 2015)

Auteur :


La personnalité évitante : un défaut d'estime de soi


Une personnalité évitante, par manque de confiance en soi, va se retirer du monde sociale pour glisser vers imaginaire.Hypersensibilité aux critiques, sentiment de ne pas être à la hauteur, inhibition sociale, timidité exacerbée... Bref, manque total de confiance en soi!
Bien qu'il y ait peu d'individus souffrant de personnalité évitante (moins de 1% de la population), ce trouble est pour le moins handicapant sur le plan social. En effet, ces personnes tendent à éviter les situations où elles se retrouvent en groupe et où elles doivent se confronter aux autres. Ainsi, un individu présentant une personnalité évitante ne participe pas aux réunions, ne donne jamais son avis en premier, évite de parler de lui...

Ce replis sur soi et cette attitude craintive risque d'exposer les personnes évitantes à la moquerie et la dérision. Et pour se mettre à l'abri de ces remarques désagréables, elles ont tendance à s'isoler encore davantage et s'enfoncer toujours plus dans la solitude, tout en se sous-estimant et en considérant les autres comme des êtres supérieurs et inaccessibles.
C'est pourquoi les individus évitants occupent souvent des postes subalternes avec des tâches routinières et qui ne ne nécessitent pas de relations sociales importantes. De plus, étant donné l'étroitesse de leur réseau social, les personnalités évitantes ne disposent pas vraiment de soutien psychologique qui pourrait les aider à traverser des périodes difficiles. Elles ont plutôt tendance à privilégier leur imagination en rêvant de relations idéales.

En se réfugiant ainsi dans leur imaginaire et en fuyant les émotions fortes, c'est à dire toute source de douleur mais aussi de plaisir, les individus souffrant d'un trouble de la personnalité évitante finissent par fuir la vie elle-même.


Quels sont précisément les symptômes de la personnalité évitante?

Les signes qui caractérisent la personnalité évitante sont les suivants, bien qu'un individu atteint de ce trouble ne présente pas forcément tous les signes :

  • Réticence à s'impliquer avec autrui, à moins d'être certain d'être aimé;
  • Inhibition dans des situations interpersonnelles nouvelles, dû à un sentiment de ne pas être à la hauteur;
  • Évitement des activités socio-professionnelles qui impliquent des contacts importants avec autrui par crainte d'être critiqué, désapprouvé ou rejeté;
  • Réserve dans les relations intimes par crainte d'être exposé à la honte ou au ridicule;
  • Réticence à prendre des risques personnels ou à s'engager dans de nouvelles activités par crainte d'éprouver de l'embarras;
  • Impression d'être socialement incompétent, sans attraits ou inférieur aux autres;
  • Crainte d'être critiqué ou rejeté dans des situations sociales;

Quel est l'origine de ce trouble?

Les facteurs déclencheurs de cette pathologie seraient d'ordre psychologique: d'une part, l'estime de soi aurait été détériorée au cours de l'enfance par des critiques et des reproches injustifiés de la part de l'entourage; d'autre part, toujours pendant l'enfance, l'individu évitant aurait vécu, de façon répétée, des situations où il se serait senti rejeté.

Par ailleurs, il faut souligner que les personnes évitantes n'ont pas conscience de leur anxiété dans la mesure où elles ont tendance à rejeter la cause de leur malaise social sur autrui. Ainsi, elles ne demandent pas d'aide et surtout, ne cherchent pas à changer.


Inspiré des travaux de Jérôme Palazzolo.



A lire également :