S'inscrire












Se connecter











Mot de passe oublié?
Accueil > Blog & Vidéos > Troubles psychologiques > Les vertus thérapeutiques des drogues psychédéliques


Auteur :


Les vertus thérapeutiques des drogues psychédéliques


Les drogues hallucinogènes semblent avoir des vertus thérapeutiques remarquables sur certains troubles mentaux comme les traumatismes, les addictions, l'anxiété ou la dépression.La consommation de drogues psychédéliques comme le LSD, la MDMA ou la mescaline est interdite dans la plupart des pays depuis la fin des années 1960, c'est-à-dire après que la propagation de ces psychotropes, notamment encouragée par le psychologue Timothy Leary, soit devenue incontrôlable.

Pourtant, ces drogues semblent bien posséder certaines vertus thérapeutiques, notamment sur les maladies mentales telles que le syndrome de stress post-traumatiques, les troubles anxieux ou la dépression. Mais la mauvaise réputation de ces substances psychoactives et leur accessibilité extrêmement encadrée ont considérablement freiné la recherche médicale. Ainsi, c'est seulement aujourd'hui que le potentiel thérapeutique de ces substances commence à être prouvé scientifiquement.


Comment ces drogues agissent-elles sur les troubles psychiques ?

Certaines drogues psychédéliques semblent faciliter le traitement de troubles mentaux. Par exemple, la MDMA semble améliorer nettement l'état de patients souffrant d'un syndrome de stress post-traumatique. De même, le LSD et la psilocybine semblent avoir un effet thérapeutique durable sur l'anxiété, la dépression, les troubles obsessionnels compulsifs, mais aussi la schizophrénie, l'autisme et les addictions.

Plus précisément, les hallucinogènes modifient la perception en brouillant les frontières entre le monde extérieur et le monde intérieur. De plus, ils éteignent le centre cérébral de la peur (l'amygdale) et favorisent la sécrétion de sérotonine (un neurotransmetteur qui améliore l'humeur et réduit la peur).
Ainsi, dans le cas d'un traumatisme, la MDMA permet aux patients de se souvenir de l'expérience traumatisante sans paniquer, de l'analyser sous un nouvel angle et de la digérer en prenant le recul nécessaire.


Ce type de traitement est-il vraiment efficace et sans risque ?

Ce type de traitement psychédélique, administré à dose non toxique et accompagné d'une psychothérapie, s'avère particulièrement efficace et durable. Certains patients traumatisés ont même été considérés comme guéris ! En outre, il ne provoque pas de dépendance.
Cependant, ces psychotropes ne doivent pas être considérés comme des produits miracles qui neutralisent les maladies mentales. D'autant qu'ils déclenchent parfois des phénomènes mentaux angoissants (un bad trip) et peuvent aussi provoquer quelques effets secondaires comme des nausées, de la paranoïa, de l'anxiété, etc. C'est pourquoi la consommation de psychédéliques devra être absolument encadrée par un thérapeute formé, une fois que les essais cliniques en cours, très prometteurs, auront été validés.


Inspiré des travaux de Silke Schilling, de Bénédicte Salthun-Lassalle, de William Richards, de Rick Doblin, d'Alli Feduccia, d'Albert Garcia-Romeu et de Roland Griffiths.



A lire également :




En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
En savoir plus