Accueil > Blog & Vidéos > Troubles psychologiques > De la musique pour les prématurés !


Auteur :


De la musique pour les prématurés !


La musique permet de stimuler le développement cérébral des prématurés.Le pouvoir de la musique est décidément sans limite ! En effet, en plus de ses nombreuses vertus déjà reconnues sur le plan social, émotionnel, intellectuel, et même de la santé, un nouveau bienfait de la musique vient d'être découvert par une équipe de chercheurs. Il s'agit de sa capacité à stimuler le développement cérébral des prématurés.

Car le cerveau des nourrissons nés avant terme est encore immature, ce qui augmente considérablement le risque de présenter plus tard une déficience motrice, cognitive, sensorielle ou socio-émotionnelle. Sans compter que ces enfants sont globalement plus anxieux que la moyenne, mais aussi plus sensibles, avec une certaine difficulté à s'intégrer au groupe.


En quoi consiste le programme musical proposé aux prématurés ?

Pour que l'efficacité du programme musical soit optimal, il est avant tout important d'agir le plus tôt possible, c'est-à-dire au moment où la plasticité du cerveau est maximale. Ainsi, le programme test mis en place par les chercheurs a été proposé à des nourrissons nés environ huit semaines avant terme. Il a débuté une trentaine de jours après leur naissance et s'est étalé sur deux mois. Plus précisément, les bébés écoutaient une douce mélodie cinq fois par semaine, pendant huit minutes.

Aussi, la musique a été composée en fonction des réactions positives qu'elle déclenchait chez un échantillon de prématurés. Il s'agit d'un mélange de flûte, de harpe et de clochettes.


Les résultats sont-ils concluants ?

Pour savoir si la musique avait effectivement stimulé le développement cérébral des prématurés, les chercheurs ont utilisé des techniques d'IRM fonctionnelle. Ainsi, ils ont pu observer des connexions plus abondantes entre de multiples régions du cerveau chez les prématurés ayant suivi le programme musical, comparé aux autres prématurés. Plus précisément, ce renforcement des connexions neuronales était plus marqué entre le réseau de saillance (le centre de traitement des informations motrices, émotionnelles, sensorielles, sociales...) et d'autres régions clés.

Cependant, malgré ces résultats très encourageants, il est important de rester prudent et de ne pas les généraliser de façon trop hâtive. Car maintenant, il est nécessaire de s'assurer que la stimulation du développement cérébral des nourrissons nés avant terme par le programme musical se répercute bien sur leurs performances socio-émotionnelles, comportementales et cognitives lorsqu'ils grandissent.


Inspiré des travaux de Guillaume Jacquemont, de Lara Lordier et d'Alison Abbott.



A lire également :