Accueil > Chroniques > Sujets originaux de la psycho > Quand l'égalité hommes-femmes favorise les différences...


Auteur :


Quand l'égalité hommes-femmes favorise les différences...


Les différences de comportements spécifiques au genre sont plus marquées lorsque l'égalité hommes-femmes est plus grande et que le niveau économique est plus élevé.Les hommes et les femmes ont-ils des désirs et des ambitions spécifiques à leur genre ? Et si oui, quel contexte favorise ces différences de comportements et de préférences entre les hommes et les femmes ?
Voilà les deux principales questions auxquelles des chercheurs ont tenté de répondre en menant une vaste étude impliquant 80 000 personnes issues de tous les pays.

Plus précisément, l'objectif de cette étude était de savoir si l'égalité des sexes et le développement économique du pays influaient sur les comportements liés au genre. Autrement dit, le confort matériel et l'égalité des sexes ont-ils tendance à harmoniser les comportements des femmes et des hommes, ou au contraire à favoriser des comportements différents en matière d'altruisme, de patience, de confiance, de prise de risque, etc. ?


Mais d'abord, pourquoi une telle question ?

En fait, la question du choix de genre met en concurrence deux hypothèses opposées :

  • L'hypothèse des ressources : selon cette hypothèse, le confort matériel et l'égalité hommes-femmes donnent plus de liberté à chacun pour exprimer des comportements typiquement masculins ou féminins. Ainsi, l'égalité entre les sexes entraînerait une plus grande liberté de choix comportementaux et donc des différences plus marquées entre les hommes et les femmes. Au contraire, les difficultés économiques et les contraintes sociales empêcheraient à chacun de suivre ses aspirations et d'exprimer des préférences plus sexuées.

  • L'hypothèse du rôle social : selon cette hypothèse, l'aisance matérielle et l'égalité des sexes favorisent les similitudes dans les choix comportementaux entre les hommes et les femmes. Ainsi, l'égalité hommes-femmes aurait tendance à harmoniser les comportements entre les sexes.

L'intérêt de cette vaste enquête est donc de tester ces deux hypothèses pour mieux déterminer les effets de l'égalité des sexes (au niveau économique, social et politique) et des ressources matérielles.


A quelle conclusion cette étude a-t-elle aboutie ?

Après avoir analysé leurs résultats, les chercheurs sont arrivés à la conclusion selon laquelle l'égalité favorise les différences. Plus précisément, les résultats ont montré que plus l'égalité entre les sexes et le PIB du pays sont élevés, plus les comportements des hommes et des femmes diffèrent, notamment en matière de générosité, de confiance et d'altruisme.

Cela dit, il est préférable de rester prudent quant à ces conclusions car étant donné l'écart d'âge entre les différents participants (allant de l'adolescence à plus de 90 ans), la socialisation des plus âgés s'est déroulée il y a plusieurs décennies dans un contexte bien différent de celui des plus jeunes, où les comportements spécifiques au genre étaient très marqués, même dans les pays les plus riches.


Inspiré des travaux d'Emily Willingham, d'Armin Falk, de Johannes Hermle et de Matthias Doepke.



A lire également :