Accueil > Chroniques > Sujets originaux de la psycho > Jouer de la musique améliore les capacités de l'enfant !

(Mise à jour: Août 2018)

Auteur :


Jouer de la musique améliore les capacités de l'enfant !


La musique stimule le développement cognitif et la sociabilité de l'enfant.Apprendre à jouer d'un instrument de musique nécessite généralement beaucoup d'efforts, et l'on peut alors penser qu'une telle activité risquerait de surcharger encore davantage l'emploi du temps des enfants.

Mais cela n'est pas sans compter sur les répercussions positives de la pratique de la musique sur les capacités cognitives et de sociabilisation des écoliers. En effet, l'apprentissage de la musique a de réelles vertus sur le développement intellectuel et social de l'enfant.


Quelles sont les retombées positives de la pratique musicale sur les capacités intellectuelles ?

Pratiquer un instrument de musique renforce de nombreuses capacités cognitives, dont voici les principales :

  • Le raisonnement abstrait : il s'agit notamment de la capacité à mémoriser et manipuler des images mentales. En effet, les notes sont des symboles placés sur une portée, et que les musiciens en herbe apprennent à manipuler mentalement pour se représenter la hauteur du son ainsi que le rythme mélodique.

  • Le langage : la musique implique de lire des notations écrites de gauche à droite, de décoder des symboles et de les lier à des sons. Or, ces compétences sont également impliquées dans la lecture de texte, et plus généralement dans l'expression écrite.

  • L'attention : apprendre à jouer d'un instrument de musique demande beaucoup de concentration et d'autodiscipline. Or, ces qualités contribuent à développer les capacités d'attention des enfants.

  • Les fonctions exécutives : il s'agit notamment des capacités de planification et d'inhibition, c'est-à-dire la capacité de neutraliser certains réflexes pour se concentrer sur le raisonnement. D'ailleurs, une étude a montré que les régions cérébrales impliquées dans les fonctions exécutives, notamment le cortex préfrontal médian, s'activent davantage chez les enfants musiciens que chez ceux qui ne pratiquent pas la musique.

Ainsi, jouer de la musique facilite grandement le raisonnement, l'apprentissage verbal et la concentration, et par conséquent, améliore notablement les performances scolaires des enfants, et ce, dès le plus jeune âge.


Et qu'en est-il de la sociabilité ?

Il en va de même pour la sociabilisation des enfants. En effet, lorsqu'elle est pratiquée en groupe, la musique stimule le développement des comportements d'entraide et de coopération. Car jouer de la musique en groupe ou chanter ensemble nécessite de regarder les autres et de se coordonner avec eux. Cela implique également de se représenter une intention collective et ainsi de développer le sentiment d'appartenir à une communauté. En somme, la musique aide à se tourner vers les autres.

Par ailleurs, une étude a montré que les adolescents musiciens sont globalement plus ouvert d'esprit que leurs pairs, mais aussi plus consciencieux et plus ambitieux. Ainsi, outre les capacités cognitives, la musique agit également sur certains traits de caractère, notamment ceux associés à la sociabilité.


Inspiré des travaux de Nicolas Guéguen, de Sebastian Kirschner, de Teery Bilhartz, de Sylvain Moreno, de Kathleen Corrigall, d'Artur Jaschke et d'Adrian Hille.



A lire également :