Accueil > Chroniques > Faits d'actualité en psychologie > Les réseaux sociaux : l'eldorado des fake news

(Mise à jour: Juillet 2018)

Auteur :


Les réseaux sociaux : l'eldorado des fake news


Les fake news tendent à envahir le web, notamment les réseaux sociaux. Twitter est l'un des plus touché.Depuis quelques années, un phénomène assez inquiétant s'intensifie sur internet. Il s'agit des fake news (ou fausses informations).
En effet, des contrevérités se propagent de plus en plus et de plus en plus vite sur le web, notamment sur les réseaux sociaux, Twitter en tête. Ainsi, sur ce réseau social, une information erronée a 70% de chances de plus d'être retweetée qu'une information exacte !


Y a-t-il des fake news susceptibles d'être davantage propagées que d'autres ?

Des chercheurs ont justement tenté de répondre à cette question. Pour ce faire, ils ont classé 126 000 tweets en différentes catégories :

Ils ont ensuite analysé la propagation de ces messages sur Twitter. Et les résultats sont stupéfiants : alors que les vraies informations n'atteignent pas plus de 1000 personnes, les fausses en touchent jusqu'à 100 000 ! En outre, la vitesse à laquelle les informations erronées se propagent pour atteindre 1500 personnes est 6 fois plus rapide que les vraies nouvelles ! Enfin, c'est dans le domaine politique que les fake news sont les plus répandues.


Pourquoi les fake news ont-elles le vent en poupe sur Twitter ?

Deux raisons principales peuvent expliquer la facilité avec laquelle les fake news se diffusent sur les réseaux sociaux :
D'une part, à cause de leur caractère souvent surprenant. En effet, notre attention est particulièrement attirée par la nouveauté. Plus précisément, tandis que les tweets vrais les plus partagés sont des informations qui tendent à déclencher de la tristesse ou de l'appréhension, les tweets faux provoquent plutôt de la surprise chez l'internaute. Or, une information surprenante a beaucoup plus de chance d'être relayée que les autres, même si elle est fausse.
D'autre part, sur Twitter, brièveté, nouveauté et rapidité sont les trois principaux piliers du réseaux social. Or, ces trois ingrédients constituent également le terreau idéal pour la culture des fake news...


Inspiré des travaux de Soroush Vosoughi, de Deb Roy et de Sinan Aral.



A lire également :