Accueil > Chroniques > Sujets originaux de la psycho > Fuir l'ennui à tout prix...

(Mise à jour: Juin 2018)

Auteur :


Fuir l'ennui à tout prix...


Tromper l'ennui à tout prix n'est pas la meilleure solution. Le mieux est de réflechir à ce qui le provoque et d'essayer de modifier la situation.L'ennui est une émotion désagréable qui survient surtout dans des situations monotones ou difficiles (par exemple, lorsqu'on ne fait rien de particulier ou qu'on travaille), mais aussi lorsqu'on n'est pas libre de faire ce que l'on veut.
Ainsi, l'ennui semble davantage dépendre de la situation que de la personne. C'est-à-dire que nous ne sommes pas intrinsèquement enclin à l'ennui, nous vivons simplement des situations ennuyeuses. Toutefois, le tempérament jouerait quand même un rôle notable puisque l'ennui semble toucher davantage les individus anxieux et ceux en quête de sensations fortes.

Toujours est-il que nous cherchons tous à tromper l'ennui lorsqu'il surgit. Pourtant, si les effets négatifs de l'ennui sont bien connus, cet état déplaisant aurait également des effets positifs qui méritent d'être mis en lumière.


Mais d'abord, quels sont les effets négatifs de l'ennui ?

L'ennui s'accompagne généralement d'une perception ralentie du temps, ainsi que des difficultés à se concentrer et à trouver une satisfaction dans les activités entreprises. D'ailleurs, de nombreuses études ont été menées sur les effets délétères de l'ennui. Ainsi, cet état désagréable a été mis en rapport avec différents comportements dont voici les principaux :

  • la propension au jeu
  • l'échec scolaire
  • l'insatisfaction au travail
  • l'absentéisme
  • l'usage de drogues
  • les troubles alimentaires
  • l'agressivité
  • la dépression
  • l'anxiété

Toutefois, rien n'indique que l'ennui est bien la cause de ces phénomènes. En effet, il est peut-être simplement la manifestation d'un mal-être psychique général. D'ailleurs, l'ennui pourrait même avoir une certaine utilité...


L'ennui aurait donc une fonction ?

Si l'ennui est aussi profondément enraciné et envahissant, c'est qu'il a très certainement une fonction. Certains pensent que l'ennui serait une sorte d'avertissement visant à nous éloigner des situations susceptibles de nous plonger dans la dépression.
De fait, ce serait une erreur de tenter de nous en débarrasser le plus rapidement possible, par n'importe quel moyen, notamment en nous divertissant avec des activités souvent vides de sens (par exemple, des applications anti-ennui pour smartphone, des jeux vidéos, les réseaux sociaux, des vidéos, etc...). Car ces réactions ne font que nous placer dans une posture passive et ne permettent pas de traiter le problème de fond.

Finalement, pour que l'ennui conduise à des changements positifs, la meilleure stratégie à adopter est d'identifier ce sentiment désagréable et de réfléchir à ce qui le provoque. Ainsi, ce type de démarche nous incite à observer notre environnement et à chercher de nouvelles idées pour changer la situation. Cela tend à stimuler notre créativité et à nous engager activement dans des entreprises qui procurent du bien-être.


Inspiré des travaux de Giovanni Sabato, de Giuseppe Craparo, d'Amanda Markey et de John Eastwood.



A lire également :