Accueil > Chroniques > Sujets originaux de la psycho > Les nouveaux héros des séries télévisées

(Mise à jour: Mars 2018)

Auteur :


Les nouveaux héros des séries télévisées


Les héros des nouvelles séries télévisées ne sont plus des personnages moralement irréprochables comme autrefois, mais plutôt des individus à la morale douteuse, agissant selon leurs propres principes.Autrefois, les séries télévisées et les films mettaient souvent en scène des héros moralement irréprochables qui combattaient les malfaiteurs pour faire régner la loi et la justice. Mais aujourd'hui, de plus en plus de blockbusters et de séries comme Dexter, Breaking bad, Les Sopranos... présentent des héros moralement ambivalents qui agissent en dehors du cadre de la loi. Et ces productions rencontrent un franc succès auprès des téléspectateurs !

Ainsi, si ces genres de fiction sont tous deux aussi plaisants à regarder, la recette qui fait des séries plus conventionnelles, basées sur le combat du bien contre le mal, un succès, est sans doute bien différente de celle des séries plus modernes, mettant en scène un héros qui transgresse les normes éthiques.


Qu'est-ce qui fait le succès des anciennes fictions?

En regardant une série des années 1960-1970, qui met en avant les aventures d'un héros intègre, les spectateurs développent un sentiment de sympathie pour le "gentil", c'est-à-dire le personnage principal qui se comporte moralement et condamne les "méchants".
Aussi, au fil de l'intrigue, lorsque de plus en plus d'événements laissent supposer que les méchants peuvent gagner, la tension augmente, jusqu'à ce que les choses se terminent bien pour le héros et mal pour ses adversaires. Là, les spectateurs éprouvent un plaisir d'autant plus grand que les émotions liées au suspense étaient intenses.

Ainsi, ce plaisir qui découle du combat du bien contre le mal ne semble pas pouvoir s'appliquer aux nouvelles séries dont les héros sont d'obscures personnages, parfois même des meurtriers.


Alors qu'est-ce qui plaît aux spectateurs dans ces nouvelles séries?

Les héros des nouvelles séries télévisées adoptent généralement un code de comportement qui leur est propre, basé sur une étique personnelle. Par exemple, Dexter Morgan décide de tuer des meurtriers et des violeurs qui ont échappé à la justice, selon sa méthode personnelle, plutôt cruelle. Si bien que ce type de personnage déclenche des sentiments ambigus à son égard chez les téléspectateurs. En effet, nous avons tendance à éprouver à la fois de la sympathie pour ce personnage et de la culpabilité d'être attiré par un meurtrier.
Plus précisément, en regardant ce type de série, nous sommes confrontés à des dilemmes moraux, qui nous font hésiter et réfléchir. En effet, nous avons tendance à chercher des indices dans l'intrique, mais aussi dans la personnalité des héros pour tenter de comprendre pourquoi ils agissent ainsi. Ainsi, ces histoires nous distraient et nous stimulent intellectuellement.

Finalement, ce type de stratégies visant à nous positionner face à l'ambivalence morale des personnages nous incitent certainement à clarifier nos propres principes moraux, ce qui fait de ces fictions télévisées un jeu moral stimulant, d'où leur succès.


Inspiré des travaux d'Ines Vogel, d'Uli Gleich, de Dolf Zillmann et de Daniela Schlütz.



A lire également :