Accueil > Chroniques > Sujets originaux de la psycho > Pour de meilleurs citoyens écoresponsables...


Auteur :


Pour de meilleurs citoyens écoresponsables...


Comment changer nos comportements pour sauver notre planète? Voilà un sujet majeur sur l'environnement et l'écoresponsabilité.L'écologie n'a jamais occupé autant de place qu'aujourd'hui dans nos sociétés. En effet les avancées technologiques de ces dernières décennies ont souvent été délétères pour notre environnement, et aujourd'hui, nous en payons le prix fort.
Ainsi, le problème du réchauffement climatique fait désormais partie des sujets majeurs traités par les politiques internationales. Bien que cet élan semble, à première vue, très encourageant, dans les faits, les états ont des difficultés à s'accorder. Et finalement, peu de solutions sont envisagées...


Alors comment faire avancer les choses?

Tout d'abord, la prise de conscience d'une nécessité absolue d'agir pour sauver notre planète, et par là même l'avenir de l'humanité, semble désormais opérée à l'échelle mondiale. Ce premier pas est essentiel pour accepter de changer nos comportements pour une attitude plus écoresponsable. Ainsi, en triant nos déchets, en évitant de prendre trop souvent la voiture, en essayant de ne pas prendre de sacs plastique au supermarché, etc... nous agissons pour notre environnement, à notre échelle.

Néanmoins, ces efforts s'avèrent insuffisants. En effet, rien qu'en France, nous produisons chacun environ 7,5 tonnes de carbone par an, dont 4 tonnes rien qu'en utilisant notre voiture!


Comment nous motiver pour redoubler d'efforts?

En fait, nous sommes globalement tous prêts à faire des sacrifices importants pour sauver notre planète. Cependant nous sommes confrontés à plusieurs difficultés qui nous empêches d'agir au mieux. En voici les deux principales:

  • La difficulté à évaluer l'impact de nos comportements: nous ne sommes pas en mesure de comparer les effets de nos différentes actions sur l'environnement. Par exemple, nous pouvons faire l'effort de trier nos déchets toute l'année, puis partir en voyage à l'autre bout du monde en ayant bonne conscience ; car nous ignorons que ce seul trajet en avion anéantit tous nos efforts écoresponsables de l'année. Pour pallier ce problème, l'étiquetage carbone, aujourd'hui en plein expansion, est une bonne solution.

  • Le sentiment d'être seul a faire des sacrifices: nous sommes prêts à coopérer, mais à condition que les autres en fasse autant. Il est donc essentiel de savoir que tout le monde participe à l'effort collectif. Par exemple, le fait d'informer les Parisiens encore attachés à leur voiture que 57% des habitants de la capitale ne possèdent pas de véhicule, préférant la marche ou les transports en commun, incite les plus réticents à changer leur mode de déplacement.

Ainsi, c'est en donnant des informations claires sur l'empreinte carbone de nos comportements, et en faisant savoir que nos voisins optent pour le vélo, recyclent, trient, etc... que nous seront davantage motivés à faire des efforts en faveur de l'environnement.


Inspiré des travaux de Coralie Chevalier.



A lire également :