Accueil > Chroniques > Faits d'actualité en psychologie > Quand le monde moderne dérègle nos rythmes naturels...


Auteur :


Quand le monde moderne dérègle nos rythmes naturels...


Le jetlag social se caractérise par un décalage de notre rythme circadien, ce qui tend à provoquer des problèmes de santé.Lumière artificielle, commerces ouverts 24h/24, appareils connectés de jour comme de nuit, télévision ou écrans d'ordinateur le soir... Telles sont les aisances de la vie moderne. Celles-ci nous incitent à nous affranchir des contraintes liées au rythme de la nature, notamment à l'alternance du jour et de la nuit.
En effet, nous pouvons désormais travailler de jour comme de nuit, discuter avec des personnes qui vivent sous d'autres fuseaux horaires, jouer à des jeux vidéos jusqu'à l'aube, etc. Mais cette liberté n'est pas sans conséquence. En effet, elle a tendance à perturber nos rythmes circadiens.


Quels sont les effets d'une désynchronisation de nos rythmes biologiques?

Nous sommes biologiquement programmés pour vivre sur un cycle de 24 heures, c'est-à-dire sur un cycle calqué sur celui de notre planète. Plus précisément, notre horloge biologique est un système archaïque étalonné sur l'alternance du jour et de la nuit, et donc sur l'alternance de phase d'activité et de repos. De fait, le sommeil, les repas, les interactions sociales, l'activité physique, etc... participent à la synchronisation de nos rythmes biologiques.
Aussi, une perturbation de notre horloge interne risque de provoquer des désagréments identiques au jet-lag que l'on subit lorsque l'on traverse des fuseaux horaires. Or, à plus ou moins long terme, ce désalignement circadien risque de perturber notre métabolisme, au point de provoquer des problèmes de santé tels que :

  • des maux d'estomac
  • des insomnies
  • des difficultés cardiaques
  • un diabète
  • des variations de la pression artérielle
  • un cancer (notamment un cancer du sein)
  • une infertilité
  • des troubles de l'humeur
  • une obésité
  • un déficit mental (notamment une baisse de la vigilance, de la mémorisation et de l'apprentissage)

Ainsi, le simple fait de veiller tard devant une lumière numérique ou de grignoter pendant la nuit peut dérégler notre rythme naturel.


Comment lutter contre ses désagréments?

Dans le monde moderne où tout doit aller toujours plus vite, sans jamais s'arrêter, qui demande de plus en plus de flexibilité, et où le numérique est omniprésent, il devient très difficile de respecter nos rythmes circadiens. En effet, se coucher et manger à une heure raisonnable et fixe, éteindre les écrans le soir, s'exposer au soleil le matin, faire de l'exercice physique, etc... semble aujourd'hui difficile, voire impossible. Pourtant, c'est le seul moyen d'éviter les problèmes de santé liés au décalage de nos rythmes biologiques!

Respecter nos rythmes naturels s'avère donc essentiel pour notre santé et notre bien-être. Et bien que les recherches sur les rythmes circadiens n'en sont qu'à leur balbutiement, elles ont déjà révélé leur implication dans la régulation de quasiment toutes les fonctions biologiques de notre corps!
D'ici quelques années, les sociétés modernes découvriront certainement le coût, en terme de santé publique, de son affranchissement du rythme de 24 heures imposé par la nature. Peut-être alors prôneront-elles le retour à des habitudes plus en phase avec celle-ci...


Inspiré des travaux d'Emily Laber-Warren, de Martha Gillette, de Colleen McClung, de Frank Scheer et de Robert McDonald.



A lire également :