Accueil > Chroniques > Sujets originaux de la psycho > Quand le mercure monte, notre humeur change !

Auteur :


Quand le mercure monte, notre humeur change !


La chaleur influence grandement notre humeur : elle nous rend joviaux quand elle est modérée et agressifs quand elle est excessive.L'été, lorsque le soleil brille, nous sommes généralement plus joviaux que l'hiver. En effet, il s'avère que le soleil contribue à améliorer notre humeur, tout en nous rendant plus sociables.
La luminosité plus intense en cette saison joue évidement un rôle important dans ce phénomène, mais elle n'est pas la seule : la chaleur aurait également un effet notable sur notre comportement. Plus précisément, son action varierait selon qu'elle est modérée ou excessive.


Comment une chaleur modérée nous influence-t-elle?

Lorsque la chaleur est agréable, ses effets sur notre humeur s'avèrent plutôt positifs. En effet, une chaleur raisonnable procure un sentiment de bien-être et incite à des comportements prosociaux. En outre, elle favorise l'altruisme et le partage. En somme, la chaleur nous rend plus chaleureux...
Et cette association entre état physique et état psychologique n'est sûrement pas un hasard ! Elle peut s'expliquer par le fait que dans notre cerveau, la sensation de chaleur et les émotions sociales, notamment le sentiment de confiance, sont traités par la même aire cérébrale (l'insula).

Mais une chaleur agréable ne stimule pas seulement notre générosité, elle influence également notre consommation. En effet, plus il fait chaud et plus nous sommes enclins à dépenser notre argent, que ce soit en achetant davantage de produits ou en les payant plus cher.


Et qu'en est-il pour une chaleur excessive?

Une chaleur étouffante n'a pas du tout le même impact qu'une chaleur modérée. Et effet, la sensation désagréable que procure une température excessive tend à favoriser les comportements agressifs. Ainsi, en période de canicule, nous nous sentons généralement plus fatigués et sommes plus irritables.
D'ailleurs, des études ont montré que le simple fait d'évoquer une chaleur intense active des pensées agressives! Une autre recherche réalisée aux Etats-Unis a également mis en évidence une hausse très importante des crimes violents (agressions, vols avec brutalité, etc...) en période de forte chaleur. Mais sans aller jusqu'au crime, nous avons quand même tous tendance à nous montrer plus agressifs au volant de notre voiture quand il fait très chaud.

Ainsi, lorsque la chaleur est intense, avant de s’énerver et de s'en prendre aux autres, rappelons-nous que notre exaspération est peut-être simplement due à la température élevée...


Inspirée des travaux de Nicolas Guéguen, de Yonat Zwebner, de Lawrence Williams, de Nathan DeWall et de John Cotton.



A lire également :