Accueil > Chroniques > Troubles psychologiques > Quand des patients se mettent à parler avec un accent étranger...


Auteur :


Quand des patients se mettent à parler avec un accent étranger...


Le syndrome de l'accent étranger est un trouble du langage qui apparaît spontanément suite à un AVC ou un traumatisme crânien.Le syndrome de l'accent étranger est en fait un trouble du langage que l'on a tendance à interpréter comme un accent d'un autre pays. Celui-ci est généralement causé par des lésions cérébrales apparues suite à un AVC, un traumatisme crânien, une tumeur, ou encore une sclérose.

Par ailleurs, ce syndrome est extrêmement rare. En effet, seulement une centaine de cas ont pu être observés sur toute la planète. Aussi, cette apparition soudaine d'un accent étranger est un phénomène extraordinaire, qui fascine même les neuroscientifiques.


Quelle contrée cet accent évoque-t-il?

L'accent avec lequel parlent les personnes atteintes de ce syndrome varie d'un patient à l'autre. Par exemple, suite à une attaque cérébrale, une parisienne a adopté spontanément l'accent alsacien, tandis qu'un Néerlandais a attrapé d'un seul coup l'accent arabe après un AVC, ou encore, une Anglaise s'est mise à parler avec l'accent chinois suite à un AVC.

En fait, tout dépend des zones cérébrales lésées. En effet, les mouvements des lèvres, du larynx et des autres parties de l'appareil phonatoire sont coordonnés par plusieurs régions du cerveau. Par exemple, le cervelet contrôle la motricité fine des différents muscles du corps, tandis que les différentes aires du cortex moteur commandent les mouvements des lèvres, de la langue, du menton et du larynx. De fait, une altération des connexions neuronales dans l'une de ces zones risque de provoquer des contractions anarchiques de muscles de la phonation. D'où une prononciation déformée qui, pour les oreilles non averties, évoque un accent étranger.


Y a-t-il des répercussions psychologiques chez ces patients?

Pour la plupart des personnes atteintes du syndrome de l'accent étranger, cette nouvelle façon de parler est difficile à vivre. En effet, ces patients ont souvent l'impression d'avoir perdu une partie de leur identité. D'ailleurs, la communauté de culture et de langage à laquelle ils appartiennent ne les considèrent plus comme l'un des leurs : ils sont désormais perçus comme des étrangers !

Heureusement, cette situation douloureuse n'est souvent que temporaire. En effet, grâce aux capacités de régénération spontanée du cerveau, l'accent étranger peut disparaître aussi vitre qu'il est apparu, après quelques jours. Toutefois, ce n'est pas toujours le cas... Parfois, plusieurs années sont nécessaires pour retrouver une élocution normale. Aussi, un entraînement orthophonique peut accélérer la rémission.


Inspiré des travaux de Christiane Gelitz, de Daniel Cohen, de Miran Skrap, de Dicky Gilbers et de Inger Moen.



A lire également :