Accueil > Chroniques > Sujets originaux de la psycho > Une poignée de main si révélatrice...


Auteur :


Une poignée de main si révélatrice...


Notre façon de serrer la main est liée à notre personnalité et à notre intention (saluer, féliciter, consoler... mais aussi persuader).Serrer la main pour saluer, réconforter, féliciter, ou encore remercier, est un code social que l'on observe dans de nombreuses cultures.
Mais ce geste est bien plus encore! En effet, on peut considérer la poignée de main comme un véritable moyen de communication, révélant nos sentiments, notre personnalité, le degré d'intimité que l'on a avec notre interlocuteur, etc...


Que peut révéler précisément une poignée de main?

En fait, notre façon de serrer la main varie selon que nous connaissons ou non la personne à qui l'on serre la main, mais aussi selon le contexte. De même, la manière de serrer la main varie selon que nous sommes un homme ou une femme. Plus précisément, voici les principaux éléments que les chercheurs ont pu relever:

  • Les femmes ont tendance à effectuer davantage de mouvements verticaux que les hommes.

  • Le nombre de mouvements varie selon l'intention du serreur de main: pour féliciter, plusieurs mouvements verticaux sont effectués ; pour saluer, un seul mouvement vertical suffit ; pour consoler, aucun mouvement n'est exécuté.

  • Les personnes qui se connaissent ont tendance à se serrer la main plus longtemps.

  • La durée de la poignée de main varie selon l'intention du serreur de main. Par exemple, la pression de la main est particulièrement longue lorsqu'il s'agit de consoler une personne. Aussi, les félicitations durent généralement plus longtemps que le bonjour ou les remerciements.

  • La façon de serrer la main est liée à la personnalité: les individus extravertis ont tendance à avoir une poignée de main ferme, tandis que les personnes timides ont tendance à serrer mollement la main leur interlocuteur.

Y a-t-il des poignées de main plus appréciées que d'autres?

Il semble qu'une poignée de main soit particulièrement appréciée lorsqu'elle est ferme et accompagnée d'un bon contact visuel. C'est notamment le cas des poignées de main des personnalités extraverties, qui ont tendance à serrer vigoureusement la main de leur interlocuteur.

D'ailleurs, la poignée de main est associée aux capacités de sociabilisation et de persuasion. Par exemple, une étude a montré que les gens sollicités pour un petit don d'un euro en faveur d'enfants africains acceptaient plus facilement de donner lorsque la bénévole leur avait serré la main avant d'effectuer sa requête (95% d'acquiescement, contre 53% dans le cas ou elle ne serrait pas la main). Cela en dit long sur le pouvoir de la poignée de main...


Inspiré des travaux de Nicolas Guéguen, de Jennifer Huwer, de Frank Bernieri et de William Chaplin.



A lire également :