Accueil > Chroniques > Sujets originaux de la psycho > Les vertus du massage chez les patients


Auteur :


Les vertus du massage chez les patients


Les contacts tactiles et plus particulièrement le massage ont de nombreuses vertus, telles que réduire le stress, apaiser la douleur, augmenter la confiance, etc... D'où leur utilisation croissante en milieu hospitalier.Que ce soit pour une urgence médicale ou pour traiter une pathologie lourde, les séjours à l’hôpital sont généralement stressants, voire angoissants. Et cette peur, loin d'atténuer la douleur, tend au contraire à l'exacerber... Or, on sait aujourd'hui que l'état d'esprit d'un malade joue un rôle important dans l'efficacité de son traitement.

Aussi, afin de réduire ce stress lié au parcours de soin ou de diagnostic, certains hôpitaux commencent à expérimenter différentes alternatives, notamment le toucher et le massage. Et les premiers résultats sont prometteurs...


Pourquoi choisir le contact corporel comme anti-stress?

Les contacts tactiles sont souvent perçus comme rassurants, réconfortants, notamment chez les personnes qui ne se sentent pas sûres d'elles-mêmes. Par exemple, le simple fait de poser la main sur l'épaule d'un patient au moment de lui tendre un questionnaire diminue son angoisse. En effet, le toucher déclenche la libération d'une certaine hormone dans notre organisme: l'ocytocine. Or, cette molécule, également appelée hormone du lien, renforce les relations de confiance et réduit l'anxiété.
D'ailleurs, en situation de stress, certaines personnes se touchent spontanément des parties du corps, notamment le nez, les joues, la bouche ou les oreilles. Ces contacts spontanés à soi-même ont pour effet de réduire leurs fluctuations émotionnelles.

Attention toutefois à ne pas en faire trop! En effet, des contacts trop familiers ou trop répétés risquent de produire l'effet inverse. Par exemple, une étude à montré que lors d'une consultation médicale, le médecin risque d'être mal perçu par son patient au delà de deux contacts corporels. D'autant que certaines personnes n'aiment pas être touchées...


Et qu'en est-il du massage?

Plus que relaxant, le massage aurait des vertus antalgiques! Plus précisément, au cours d'un massage, les stimulations tactiles réduiraient la transmission des informations douloureuses de la moelle épinière jusqu'au cerveau. En outre, la concentration de sérotonine (un neurotransmetteur aux effets analgésiques) augmenterait.
D'ailleurs, nous connaissons d'instinct le pouvoir antalgique du massage. En effet, lorsque nous nous faisons mal, nous avons tendance à nous frotter spontanément la zone douloureuse.

Aussi, des chercheurs ont tenté de déterminer de façon plus précise les bienfaits du massage en le testant sur différents patients (des cancéreux, des personnes souffrant de troubles psychiques, de problème orthopédiques, etc...). Et les résultats montrent que quelques séances de massage permettent de réduire sensiblement le stress, la peur et la douleur de ces malades.
De fait, bien que les recherches sur le massage et les contacts corporels en général en soient encore à leur balbutiement, on sait déjà qu'ils ont un réel intérêt clinique, tant au niveau physique que psychologique, notamment en diminuant la douleur, en améliorant l'humeur et en renforçant le système immunitaire des patients cancéreux.


Inspiré des travaux de Christiane Gelitz, de Sander Koole, de Martin Grunwald et de Tiffany Field.



A lire également :