Accueil > Chroniques > Sujets originaux de la psycho > Une petite sieste et c'est reparti !


Auteur :


Une petite sieste et c'est reparti !


Faire une sieste de 10 à 20 minutes permet d'améliorer notre humeur et nos performances cognitives.Même si la sieste n'est pas un besoin fondamental chez l'adulte, près d'un tiers des Français s'en accordent quelques-unes dans la semaine, que ce soit pour compenser une mauvaise nuit de sommeil, pour se préparer à une longue veille, ou simplement pour le plaisir.
Et les adeptes de ce petit somme diurne semblent bien avoir raison! En effet, des études ont montré que la sieste était bénéfique sur de nombreux points.


Quels sont précisément les bienfaits de la sieste?

Des recherches ont montré que piquer un petit somme au milieu de la journée tend à nous rendre plus performants. Plus précisément voici les différents bienfaits de la sieste:

  • Elle améliore notre humeur.
  • Elle nous rend plus réactifs.
  • Elle nous rend plus attentifs.
  • Elle stimule notre mémoire.
  • Elle améliore nos capacités de logique.

Pour autant, nous ne sommes pas tous égaux face aux vertus de la sieste. En effet, ceux qui éprouvent quelques difficultés à s'endormir le soir ou qui se réveillent souvent la nuit risquent de dégrader encore un peu plus leur sommeil en s'assoupissant l'après-midi. Et leurs performances n'en seront que davantage altérées.


Existe-t-il une sieste idéale?

Pour qu'un temps de repos soit réellement efficace, il doit respecter une certaine durée, se pratiquer à certaines heures, etc... Plus précisément, la durée optimale d'une sieste se situe entre 10 et 20 minutes. En effet, une courte durée de sommeil permet de ne pas trop nous déconnecter. A l'inverse, une sieste trop longue (plus d'une heure) n'est pas recommandée car, d'une part, elle déclenche un sommeil profond dont il est difficile de sortir, et d'autre part, elle dégrade la qualité du sommeil nocturne.

Aussi, le moment de la journée le plus opportun pour une sieste se situe entre 14 et 16 heures. En effet, c'est à ce moment que notre niveau de vigilance est au plus bas. Par conséquent, c'est à ce moment qu'il est plus facile de s'endormir et que les effets de ce court sommeil sont optimaux.

Enfin, il s'avère que les habitués de la sieste dorment davantage d'un sommeil peu profond durant leur pause diurne, comparés à ceux qui ne la pratiquent pas ou peu. Aussi, ce sommeil plus léger leur permet de profiter au mieux des avantages de la sieste.


Inspiré des travaux de Kimberly Cote.



A lire également :