Accueil > Chroniques > Sujets originaux de la psycho > Le sourire : la solution à nos soucis du quotidien !

(Mise à jour: Mars 2016)

Auteur :


Le sourire : la solution à nos soucis du quotidien !


Le sourire, en plus d'être un véritable ciment social, possède de nombreuses vertus.On a longtemps pensé que le sourire n'était que l'expression du bonheur. Or, il semble bien qu'il en soit aussi la cause! En effet, le sourire aurait la capacité de faire émerger des émotions positives, en plus de les exprimer.
Cette simple mimique pourrait donc nous aider à aller mieux et à affronter les petits tracas du quotidien. D'autant que le sourire semble également avoir des effets positifs sur notre image sociale et nos contacts en général...


Quels ont précisément les effets sociaux du sourire?

Le sourire est considéré comme un signal positif dans les interactions sociales. En effet, cette expression du visage favorise l'entraide, l'altruisme, et de façon plus générale, elle peut être considérée comme une sorte de ciment social. Plus précisément, voici les principales qualités du sourire:

  • Il améliore notre image sociale: des participants devant juger des hommes et des femmes à partir de leur photographie, évaluent de façon plus positive ceux qui sourient. Ils les trouvent plus intelligents, plus gentils et même plus beaux!
  • Il rend engageant: des expériences ont révélé qu'une femme est plus souvent abordée lorsqu'elle sourit.
  • Il stimule la mémoire: une étude a montré qu'un visage souriant est plus facilement mémorisé qu'un visage neutre.
  • Il favorise l'altruisme: des recherches ont montré que les personnes qui viennent de recevoir un sourire aident plus volontiers un individu qui, par exemple, a fait tombé un objet. De même, les pourboires attribués à une serveuse sont plus généreux lorsque celle-ci est particulièrement souriante.

Y a-t-il une différence entre hommes et femmes?

Il semble que nous ne sommes pas tous égaux face au sourire. En effet, les femmes s'avèrent plus souriantes que les hommes. En outre, ces derniers sourient beaucoup moins souvent à pleine dents. Plus précisément, cette différence des sexes ne semble apparaître qu'à partir de l'âge de 9 ans. En effet, jusqu'à cet âge les filles et les garçons sourient en proportions égales. Puis, à partir de 9 ans, c'est-à-dire à partir de la préadolescence, les garçons commencent à sourire plus rarement que les filles.

Ce phénomène lié à l'adolescence pourrait s'expliquer par des bouleversements neurologiques et hormonaux, qui agiraient sur la façon d'exprimer ses émotions, les hommes intériorisant davantage leurs émotions que les femmes. Mais cette différence selon le genre pourrait encore s'expliquer par l'influence de certains stéréotypes sociaux qui inciteraient les hommes à afficher une image virile, tandis que les femmes afficheraient plus volontiers une certaine tendresse.


Inspiré des travaux de Nicolas Guéguen, de Chris Kleinke, de Emma Otta, de Mark De Santis et de David Dodd.



A lire également :