Accueil > Chroniques > Sujets originaux de la psycho > La fin de l'écriture manuscrite ?


Auteur :


La fin de l'écriture manuscrite ?


L'écriture manuscrite se raréfie, au profit des claviers. Pourtant, écrire à la main semble plus efficace dans la conceptualisation de l'information et dans l'apprentissage de la lecture.Depuis quelques années, le crayon et le papier sont de plus en plus délaissés au profit des claviers, tablettes et smartphones, que ce soit dans notre quotidien, dans le monde du travail, ou à l'école.
D'ailleurs, l'apprentissage de l'écriture manuscrite a déjà été abandonnée dans la plupart des états d'Amérique, et la place du stylo dans le système scolaire fait actuellement débat dans les pays européens.

Pourtant, des récentes études montrent que l'écriture manuscrite est souvent plus efficace que le clavier lorsqu'il s'agit de conceptualiser une information, lors d'une prise de notes, par exemple. Elle semble également faciliter l'apprentissage de l'écriture et de la lecture chez les enfants.


Comment l'écriture manuscrite favorise-t-elle la conceptualisation?

Tout d'abord, la prise de notes à la main offre davantage de possibilités que celle réalisée par le clavier. En effet, l'usage du crayon permet de faire facilement des flèches, des petits schémas, d'associer du texte à des diagrammes, etc...

Ensuite, la prise de notes est accélérée en utilisant un clavier. Or, si cette rapidité présente a priori un avantage, il s'avère au final qu'elle incite les auditeurs à tout retranscrire (en verbatim), sans hiérarchiser l'information. Au contraire, la prise de notes manuscrite nécessite d'opérer un travail de synthèse pour saisir le sens d'un discours, d'établir une hiérarchie, de structurer l'information, en somme, de la conceptualiser.

Enfin, les scripteurs rapportent souvent une sensation subjective mais néanmoins bien réelle, qui est celle de "sentir le texte". Plus précisément, ils expliquent qu'avec un ordinateur, ils ont l'impression de manipuler des blocs de texte, tandis qu'avec un stylo, ils ont plutôt le sentiment de manier des mots et de faire des phrases.


Comment l'écriture manuscrite favorise-t-elle l'apprentissage de la lecture et de l'écriture?

Des études ont montré que lorsque les jeunes écoliers commencent à apprendre les lettres de l'alphabet, ils ont tendance à mieux mémoriser ces lettres lorsqu'ils les écrivent à la main, plutôt que sur un clavier. Cette facilitation s'explique principalement par le fait que la perception des lettres manuscrites stimule plus fortement certaines zones du cerveau, notamment les aires motrices, que ne le fait la perception des lettres imprimées. Ainsi, le traitement cérébral est plus profond.

Cette meilleure reconnaissance des lettres écrites à la main est évidemment fondamentale pour l'apprentissage de la lecture. En outre, elle est essentielle pour épeler des mots, et donc pour former lisiblement des caractères et s'exprimer avec aisance.


Inspiré des travaux de Pam Mueller, de Brandon Keim, de Marieke Longcamp et de Christiana Haas.



A lire également :