Accueil > Chroniques > Sujets originaux de la psycho > Réalité et fiction : une frontière assez fragile

(Mise à jour: Juillet 2015)

Auteur :


Réalité et fiction : une frontière assez fragile


Entre réalité et fiction, la frontière est parfois très fragile, notamment au théâtre et au cinéma...Lorsque nous regardons un film ou une pièce de théâtre, nous éprouvons de vraies émotions, comme si tout était bien réel. Et vice versa: si les acteurs jouent un rôle, il n'empêche qu'une part de sincérité se dégage de leur interprétation. En effet, un acteur qui pleure doit éprouver une certaine tristesse pour donner un maximum de crédibilité à l'expression émotionnelle de son personnage.
Aussi, cette possibilité de mélanger la fiction et la réalité constitue l'un des plaisirs essentiels du théâtre et du cinéma. Et tandis que certaines fictions éloignent de la réalité, au point de la faire oublier, d'autres fonctionnent davantage comme un miroir révélateur de la société.


Mais comment les acteurs gèrent-ils cette ambiguïté entre fiction et réalité?

Jouer un personnage fictif implique un va-et-vient permanent entre l'internalisation de certaines caractéristiques du héros en soi et l'externalisation de certaines parties de soi dans le héros. Aussi, cette position, à la fois réelle et fictive, risque parfois de créer un certain trouble chez les acteurs qui ne parviennent plus à gérer cette ambivalence...
Ce fut le cas, par exemple, de l'acteur Johnny Weissmuller qui a interprété Tarzan durant 16 années, et qui a fini par se prendre pour l'homme de la jungle. Il a dû être interné dans un hôpital psychiatrique où il poussait ses cris légendaires. Ce fut également le cas de Bela Lugosi qui avait joué le rôle de Dracula au cours de centaines de représentations théâtrales. A force, il a fini par se prendre réellement pour un vampire.


Et que penser d'internet dans le rapport entre la réalité et la fiction?

Dans le rapport entre fiction et réalité, internet a effectivement changé beaucoup de choses. En effet, avec internet, et notamment les réseaux sociaux et les forums, il est tout à fait possible de jouer avec les identités. Ainsi, chacun peut se faire passer pour quelqu'un de plus vieux ou de plus jeune, pour une femme s'il est un homme, pour un homme si elle est une femme, etc...
De ce point de vue, le web peut être considéré comme une gigantesque scène de théâtre où chacun peut jouer le rôle qu'il veut. Toutefois, cela implique un certain risque: celui de juger des comportements réels comme s'il ne s'agissait que d'un jeu...


Inspiré des travaux de Serge Tisseron, de Dennis Brissett et d'Erving Goffman.



A lire également :