Accueil > Chroniques > Sujets originaux de la psycho > Le cauchemar de l'examen : le présage d'un succès ?


Auteur :


Le cauchemar de l'examen : le présage d'un succès ?


Rêver d'un examen qui tourne au cauchemar s'avère, finalement, bon signe.Vous devez passer un examen important et vous vous y êtes préparé consciencieusement. Mais voilà que le jour J, vous oubliez votre convocation, ou vous ratez le train, ou encore, vous oubliez de rendre votre feuille d'examen. Bref, cet examen devient un véritable parcours semé d'embûches, et risque de tourner à la catastrophe.
Mais heureusement, vous vous réveillez et vous réalisez avec un grand soulagement que ce n'était qu'un mauvais rêve! Et même si celui-ci était particulièrement angoissant, ce n'est pas forcément mauvais signe, au contraire...


Rêver de tels scénarios catastrophes serait donc bon signe?

En fait, rêver d'un examen que l'on doit passer le lendemain, que ce soit en bien ou en mal, est statistiquement associé à un taux de réussite plus élevé. Plus précisément, une étude a montré que plus on rêve de l'examen au cours des semaines qui le précèdent, et meilleure est la note obtenue à cette épreuve. Il ne faut donc pas forcément voir dans ces rêves angoissants le signe d'un échec à venir. D'ailleurs, il s'avère que les rêves relatifs à un examen tournent au cauchemar dans 78% des cas.


Alors que signifient ces rêves?

Des études sur le sommeil paradoxal, c'est-à-dire la phase du sommeil où l'on rêve, ont déjà montré les rêves jouent un rôle important dans l’apprentissage et contribuent à l’amélioration des performances.
Aussi, ce phénomène que l'on pourrait appeler le cauchemar de l'examen viendrait ajouter une nouvelle fonction au rêve: une fonction de simulation. En effet, en mettant en scène des situations d'échecs souvent inédits et marquants, les rêves attireraient notre attention sur certains éléments qui pourraient s'avérer dommageables. Ainsi, notre cerveau tendrait à anticiper les problèmes pour mieux les résoudre ou même les éviter.


Inspiré des travaux d'Isabelle Arnulf.



A lire également :