Accueil > Chroniques > Troubles psychologiques > Le syndrome de la couvade : un phénomène étonnant !

(Mise à jour: Juillet 2016)

Auteur :


Le syndrome de la couvade : un phénomène étonnant !


La couvade des futurs pères est un syndrome peu connu, mais pourtant assez répandu, qui consiste à ressentir les même symptômes que leur compagne enceinte.Certains hommes présentent parfois les mêmes symptômes (dans une moindre mesure) que leur femme enceinte. Ainsi, ces futurs pères souffrent de nausées, d'une prise de poids, d'une irritabilité, de trouble du sommeil, etc..., notamment au cours des trois premiers et des trois derniers mois de grossesse.
Ces symptômes qui se manifestent chez les hommes constituent le syndrome de la couvade, que l'on appelle également la grossesse nerveuse de l'homme.

Bien que ce phénomène soit encore mal connu, et qu'il n'existe pas de diagnostic médical officiel, il toucherait au moins 10% des pères!


Que se passe-t-il au niveau hormonal?

La couvade des pères se caractérise par un dérèglement hormonal. Plus précisément, chez l'homme dont la femme est enceinte, on peut observer les modifications des concentrations hormonales suivantes:

  • Le taux de testostérone diminue.
  • Le taux de cortisol augmente.
  • Le taux de prolactine, qui est une hormone typiquement féminine, augmente légèrement.
  • Le taux d'œstradiol, qui est également une hormone typiquement féminine, augmente légèrement.

Aussi, ces variations hormonales joueraient un rôle important dans la préparation des pères à l'arrivée du bébé, en renforçant leur fibre protectrice.


Y a t-il également une explication psychologique à cette co-grossesse?

Même si ce dérèglement hormonale influence très certainement le comportement des futurs pères, cette grossesse nerveuse si particulière serait également causée par des facteurs psychologiques. En effet, l'arrivée prochaine d'un enfant conduit à reconsidérer, non seulement son image en tant que nouveau parent, mais aussi toute la structure familiale. Et ce changement profond se répercute forcément sur la vie sociale et professionnelle.
Tout cela provoque forcément un bouleversement psychologique. Ainsi, il est fort probable que tous ces changements profonds qu'induit une paternité prochaine expliquent, au moins en partie, le syndrome de la couvade.


Inspiré des travaux de Joachim Retzbach, de William Trethowan, de Michael Conlon et de Katherine Wynne-Edwards.



A lire également :