Accueil > Chroniques > Sujets originaux de la psycho > Croire ou ne pas croire en l'astrologie...

(Mise à jour: Mai 2014)

Auteur :


Croire ou ne pas croire en l'astrologie...


L'astrologie est considérée comme une science pour certains. Pourtant, des études prouvent au contraire que l'astrologie en général et les horoscopes en particuliers ne sont pas fiables.Peut-on lire l'avenir dans les astres? Peut-on déterminer des traits de personnalité grâce aux signes du zodiaque?... En somme, peut-on croire que l'astrologie est fiable, voire même considérer que c'est une science? Oui, selon une bonne partie de la population.

En effet, près de la moitié des Français ont confiance en l'astrologie, notamment en ce qui concerne l'influence des astres sur la personnalité (moins en ce qui concerne les prédictions sur l'avenir).


Mais existe-t-il réellement un lien entre la période de naissance et les traits de personnalité?

Plusieurs études ont été menées sur de très grands échantillons de la population pour répondre à cette question. Et les résultats sont sans appel: il n'existe aucun lien entre le profil de personnalité établi à partir d'un test scientifique (fondé sur la théorie des cinq facteurs de personnalité) et la période de naissance.
D'ailleurs, le cas des faux jumeaux (ou jumeaux dizygotes) illustre très bien cette absence de lien entre personnalité et date de naissance. En effet, ces individus nés sous le même signe zodiacal devraient avoir la même personnalité. Or, ce n'est pas le cas...


Alors pourquoi un tel engouement pour l'astrologie?

Deux principaux facteurs semblent expliquer l'intérêt particulier que portent certaines personnes à leur horoscope:

  • La quête de repères: les crises personnelles telles qu'un divorce, des difficultés financières, etc... suscitent un certain attrait pour les horoscopes. En effet, consulter son horoscope permet de fixer des éléments de son destin et de sa personnalité devenus hors de contrôle. C'est donc un moyen de se rassurer.

  • La quête d'estime de soi: les horoscopes fournissent d'avantage d'informations positives que négatives. En effet, on compte environ 57 à 68% d'informations favorables, ce qui a pour effet de renforcer la désirabilité sociale et l'estime de soi, et donc de séduire.

Sans compter que les prédictions sont généralement vagues, voire ambiguës. Et ce n'est pas par hasard! En effet, ce flou a une réelle utilité: celle de toucher et satisfaire le plus grand nombre. Voici un exemple de prédiction confuse: "L'ambiance astrale travaillera seule pour vous, mieux que vous ne le feriez en matière amoureuse."
Et dans le cas où les prédictions sont plus précises, elles s'avèrent généralement contradictoires, c'est-à-dire que la fin annonce plus ou moins le contraire de ce qui a été déclaré au début. En voici une illustration: "Des changements inattendus pourraient venir bouleverser votre train-train quotidien, mais sans menacer de déstabiliser vos relations conjugales."


Cette ambiguïté est-elle le seul moyen de concerner un maximum de lecteurs?

Non, cette confusion n'est pas la seule technique de persuasion utilisée. D'autres ressources employées dans l'astrologie s'avèrent particulièrement efficaces. C'est le cas, par exemple, de la personnalisation des horoscopes. En effet, les horoscopes établis en fonction de la date de naissance exacte (année, mois, jour, voire heure) paraissent plus précis que les horoscopes établis seulement en fonction du signe zodiacal.
Plus précisément, une étude a montré qu'un même texte supposé exposer l'horoscope des personnes interrogées est jugé précis à 65% lorsqu'il est censé correspondre au signe zodiacal seulement; à 75% lorsqu'il est censé correspondre à l'année et au mois de naissance; et à 88% lorsqu'il est censé correspondre à l'année, au mois et au jour de naissance.

Ainsi, il semble bien plus facile de se reconnaître dans une description lorsque celle-ci est supposée nous concerner!


Inspiré des travaux d'Alain Lieury, de Rick Snyder, ainsi que de Outi Lillqvist et Marjaana Linderman.



A lire également :