Accueil > Chroniques > Troubles psychologiques > La vision aveugle ou voir sans le savoir

(Mise à jour: Mai 2014)

Auteur :


La vision aveugle ou voir sans le savoir


Certaines personnes deviennent aveugles suite à une lésion au niveau du cortex visuel. Ainsi, même si leur yeux ne sont pas endommagés, le cerveau de ces individus est incapable de traiter les images de la rétine. Pour autant, certains semblent tout de même réagir à des stimulus visuels. Par exemple, quelques-uns gardent des réflexes d'évitement d'obstacles, d'autres parviennent à deviner la couleur des objets, etc...


Quelles sont les facultés visuelles conservées dans la vision aveugle?

La préservation de certaines aptitudes visuelles chez les aveugles ayant une lésion corticale au niveau des aires visuelles est difficile, voire impossible à déterminer. En effet, de nombreux cas de vision aveugle ont été rapportés, et au regard de leur diversité, il semble impossible de faire ressortir des facultés visuelles caractéristiques de la vision aveugle.

Voici quelques cas de vision aveugle:

  • Regarder en direction d'un objet: certains parviennent à pointer dans la direction d'un objet qu'ils ne peuvent pourtant pas voir.
  • Reconnaître des émotions: certains parviennent à deviner si un visage manifeste de la joie ou de la colère.
  • Sentir une menace: certains sont capables de sentir si une démarche ou une posture corporelle est menaçante.
  • Contourner des obstacles: certains parviennent à contourner des objets pour éviter de se buter contre eux, sans même les voir.
  • Eviter des projectiles: certains parviennent à esquiver ou même à attraper un objet en plein vol, prêt à les percuter (par exemple, une balle).
  • Deviner la forme ou la couleur des objets: certains parviennent à deviner la couleur et la forme d'un objet qu'on leur présente, sans le toucher ni le voir.

Mais comment peut-on voir sans en avoir conscience?

Le cerveau des patients ayant une vision aveugle traite les signaux visuels envoyé par la rétine de façon différente, sans impliquer les centres de la mémoire et de la conscience.Dans le cas d'une vision normale, les images de la rétine sont transmises au cortex visuel primaire, puis sont réorientées sur deux voies corticales différentes: une voie impliquée dans la mémoire et la conscience, une autre voie impliquée dans les mouvements réflexes.

Or, lorsque le cortex visuel est altéré, l'information visuelle issue de la rétine peut emprunter de nouvelles voies cérébrales. Plus précisément, dans le cas d'une vision aveugle, ces signaux visuels arrivent directement aux centres moteurs ou émotionnels, sans passer par le cortex visuel ni par les centres de la mémoire et de la conscience.
De fait, ce traitement inconscient de l'information visuelle permet à ces patients aveugles de garder des réflexes visuels (esquiver un obstacle, reconnaître une émotion, etc...) ou des capacités basiques (reconnaître une couleur, une forme, etc...).

En outre, ces nouvelles voies corticales semblent se renforcer au fil du temps, rendant ainsi la vision aveugle de plus en plus perfectionnée.


Inspiré des travaux de Béatrice de Gelder et de Ariel Bleicher.



A lire également :