Accueil > Chroniques > Troubles psychologiques > La confabulation ou le mensonge honnête

(Mise à jour: Mai 2014)

Auteur :


La confabulation ou le mensonge honnête


Une personne confabulatrice invente des histoires rocambolesques tout en étant persuadée que celles-ci ont bien eu lieu. Une lésion au cerveau est généralement la cause du trouble.Pour certaines personnes, mentir est devenu un besoin irrépressible, considéré comme pathologique. Aussi, elles sont tout à fait conscientes de leurs mensonges et leur but est généralement d'attirer l'attention.

Ces personnes sont mythomanes et se distinguent des fabulateurs.

En effet, ces derniers mentent sans en avoir conscience. Et les histoires qu'ils inventent sont tellement délirantes que l'on parle même de confabulations.
Aussi, il est généralement impossible de leur faire changer de discours, tant ils sont convaincus de leurs histoires. En somme, on peut considérer leurs fabulations comme de faux souvenirs.


Comment les faux souvenirs se fabriquent-ils?

La mémoire est très modulable. En effet, non seulement le stockage en mémoire des événements, des connaissances, etc... est sans cesse réorganisé, mais la récupération de ces informations en mémoire est également influencée par le contexte présent. Les souvenirs sont donc facilement déformés. En somme, on peut dire que nous réinventons nos souvenirs.

Aussi, ce processus est tout à fait normal. Cependant, chez les fabulateurs, des souvenirs d’événements qui n'ont pas eu lieu ou qui ont eu lieu à une période de leur vie autre que celle qu'ils prétendent, viennent s'ajouter à ce mécanisme.
Par exemple, un patient peut affirmer avoir passé le weekend dans un pays étranger avec sa femme, alors que celle-ci est morte depuis plusieurs années et que lui n'a pas bougé du weekend. Pourtant il est possible qu'il ait effectivement fait ce voyage, mais il y a fort longtemps.

D'autres faux souvenirs peuvent être encore plus grotesques. Par exemple, un patient peut raconter, en toute sincérité, comment il a été enlevé par des extraterrestres. Dans ce dernier cas, une confusion entre la réalité et la fiction vient s'ajouter au faux souvenir.


Quelle est la cause des confabulations?

Généralement, une lésion cérébrale (le plus souvent au niveau du système limbique) est à l'origine des confabulations.
Plus précisément, deux principaux mécanismes régissent le souvenir, et plus généralement la pensée:

  • Une instance créative: elle se situe au niveau des aires du langage de l'hémisphère gauche. Son rôle est de produire des souvenirs ou des explications.

  • Une instance de contrôle: elle se situe au niveau du système limbique antérieur. Son rôle est de vérifier la cohérence des souvenirs ou des arguments fournis par l'instance créative. Plus précisément, elle permet de distinguer les souvenirs récents des plus anciens, ou la réalité de la fiction.

Chez les confabulateurs, c'est l’instance de contrôle qui est défaillante. Cette altération, généralement causée par une lésion du système limbique antérieur, entraîne alors des troubles de la mémoire et/ou des démences.


Inspiré des travaux de Maria Dorothea Heidler et de Armin Schnider.



A lire également :