Accueil > Forum > Discussions diverses > Discussion sur: Poc vs toc...

Discussion sur:
Poc vs toc...


Cette discussion contient 8 messages.

Page : 1

avatar de perann03 Inscrit le 04/08/2014
(5 posts)

Posté le 04/08/2014 à 01h32

Bonjour, je suis nouvelle ici. J'ai 33 ans, un conjoint, 2 enfants. Je me souviens très bien qu'adolescente, j'avais des traits du toc pour ce qui est de l'ordre (l'espace entre mes cintres, mes t shorts pliés au centimètre près, la structure...). Me voici adulte et je ne supporte pas plusieurs choses (je compte tous les morceaux d'un jeu d'enfant avant de le serrer, je replie le linge que je n'ai pas plier, je ne peux supporter que mon conjoint m'aide à quoi que se soit, puisque rien n'est bien fait...). J'ai aucun plaisir, je ne fais que vivoter, je m'épuise à tout faire seule. Je sais que les deux problèmes sont différents, mais puis-je avoir les deux?

avatar de delphine thomas Inscrit le 27/09/2012
(95 posts)

Posté le 04/08/2014 à 13h48

Bonjour et bienvenue sur le forum ! 

En effet, la personnalité obsessionnelle compulsive (ou POC) est différente du trouble obsessionnel compulsif  (ou TOC). Cela dit, l'un n'empêche pas l'autre, même si ça reste assez rare. D'ailleurs, ces deux troubles possèdent quelques points communs :

  • L'ordre et les règles occupent une place importante dans les deux cas et suscitent par là même un certain perfectionnisme.
  • Une préoccupation pour les détails est également présente dans les deux troubles. Cependant, pour le POC, il s'agit surtout d'un comportement général, tandis que pour le TOC, cette préoccupation concerne surtout un rituel ou un objet particulier.

Par ailleurs, le TOC est particulièrement lié à l'anxiété. Certains pensent même qu'elle en serait la cause. Or, ce n'est pas le cas de la personnalité obsessionnelle compulsive. En effet, même si les personnes obsessionnelles compulsives peuvent être anxieuses, l'anxiété ne fait pas partie des symptômes caractéristiques de ce trouble de la personnalité.

En ce qui vous concerne, il semble en effet que vous vous livrez à des rituels typiques du trouble obsessionnel compulsif. Maintenant, s'agissant de votre personnalité, là comme ça, je ne peux pas vraiment dire si vous présentez effectivement une personnalité obsessionnelle compulsive. C'est possible, mais je ne peux pas l'affirmer.

Voilà, je ne sais pas si ces quelques précisions vous ont permis d'y voir plus clair... Sinon, n'hésitez pas à poser d'autres questions.

avatar de perann03 Inscrit le 04/08/2014
(5 posts)

Posté le 05/08/2014 à 01h26

Je suis allée à mon premier r-v avec ma psy aujourd'hui. Je l'avoue, j'ai encore de la difficultés à bien comprendre les deux problématiques. Je dois faire une liste des choses plus facile à travailler. Le problème est que tout est autant important les uns que les autres... A l'aide...

avatar de delphine thomas Inscrit le 27/09/2012
(95 posts)

Posté le 05/08/2014 à 12h07

Disons que, pour résumer très grossièrement, la POC correspond à une façon d'être en général : la personne obsessionnelle compulsive est un peu trop perfectionniste, méticuleuse et rigide vis-à-vis d'elle-même, mais aussi envers les autres. En outre, elle a du mal à dégager une vue d'ensemble car elle accorde trop d'importance aux détails.

En revanche, le TOC se rattache d'avantage à une action, à un objet particulier, sur lequel se fixe l'angoisse. Par exemple, pour vous, il s'agit (entre autres) du jeu d'enfant. En effet, vous ne comptez pas tout et n'importe quoi, mais seulement les pièces du jeu d'enfant. Et si vous ne le faites pas, vous devenez extrêmement anxieuse et stressée.

 

Maintenant, en ce qui concerne votre liste des choses plus faciles à travailler, c'est sûr qu'il est toujours difficile de les hiérarchiser. Si l'on reprend la liste des choses que vous ne supportez pas, que vous avez détaillé dans votre premier message (je ne sais pas si elle est exhaustive), quelles sont les choses qui auraient le moins de répercussions si vous ne les faisiez pas? Par exemple, est-ce que si vous ne vérifiez pas, pour une fois, le nombre de pièces du jeu d'enfant, est-ce que cela aurait des répercussions très graves pour vous (notamment sur vos angoisses et votre stress) et pour vos enfants? De même, pour le linge : est-ce que ce serait encore plus grave, selon vous, de ne pas plier le linge? Quelles en seraient les conséquences? Seraient-elles plus importantes que celles du jeu d'enfant? Et de même pour laisser votre mari vous aider à réaliser certaines tâches...

Si vraiment vous n'arrivez pas à déterminer ce qui serait le plus facile (c'est-à-dire le moins angoissant et stressant) à travailler, alors peut-être que vous pourriez reprendre l'ordre dans lequel vous avez listé les choses que vous ne supportez pas dans votre premier message, en commençant par le comptage des pièces du jeu d'enfant...

avatar de perann03 Inscrit le 04/08/2014
(5 posts)

Posté le 06/08/2014 à 00h43

Merci, je comprends un peu mieux... Mais dans les deux cas, est ce un problème à vie? Je vais tenter de faire ma liste, quoique seulement d y penser me donne mal à la tête...

avatar de delphine thomas Inscrit le 27/09/2012
(95 posts)

Posté le 06/08/2014 à 12h30

Disons que les TOC se soignent généralement assez bien. C'est-à-dire que même si c'est difficile, les résultats sont là le plus souvent.

Pour la personnalité obsessionnelle compulsive, c'est plus délicat. En effet, ce trouble est vraiment ancré dans la personnalité, ce qui implique un changement profond. En outre, souvent, la personne ne souhaite pas se faire soigner, et si elle entame une démarche thérapeutique, c'est parce que son entourage a insisté. Du coup, elle a tendance à critiquer les démarches liées à son traitement, ses thérapeutes, etc... et y met fin assez rapidement. Cela dit, il ne faut pas généraliser non plus. D'autres personnes font des efforts énormes et parviennent à évoluer.

avatar de perann03 Inscrit le 04/08/2014
(5 posts)

Posté le 18/08/2014 à 03h07

dois-je poursuivre avec une psychologue ou un psychiatre?

avatar de delphine thomas Inscrit le 27/09/2012
(95 posts)

Posté le 18/08/2014 à 11h38

Souvent, les TOC se traitent avec un psychologue, mais si vous connaissez un psychiatre qui traite ce trouble et que préférez un psychiatre, alors vous pouvez très bien consulter un psychiatre.



Page : 1


Participez à la discussion !