Accueil > Forum > Les articles des chroniques > Discussion sur: Dépersonnalisation-déréalisation : un syndrome peu connu

Discussion sur:
Dépersonnalisation-déréalisation : un syndrome peu connu


Cette discussion contient 16 messages.

Page : 1-2

avatar de sabinou 85 sabinou 85Inscrit le 11/08/2013
(1 post)

Posté le 11/08/2013 à 09h32

bonjour, voilà , je pense souffrir du syndrome de dépersonnalisation . J ai 28 ans . Tout a commence il y a trois ans lorsque j ai perdu mon emploi . je suis tombée dans une severe dépression !!! ce qui a eu pour consequence de prendre des antidépresseur . ceux ci ne m ont jamais vraiment aidé . je pense que la dépression a disparu au profit de la depersonnalisation. mes symptomes : angoisses permanentes , je ne me reconnais plus dans le miroir , difficulté de concentration importante , tourner en rond toute la journée sans rien  faire de concret , difficulté a dialoguer avec d autres personnes . cela dure je vais dire a mon avis depuis environ une bonne année.  quelqun a t il  les meme symptomes que moi ?? comment faire pour en venir a bout? je n ai plus de vie sociale , c est tres penible a vivre au quotidien , je n en peux plus , aidez moi svp a trouver des solutions!!!!

avatar de delphine thomas delphine thomasInscrit le 27/09/2012
(88 posts)

Posté le 11/08/2013 à 17h43

Bonjour Sabinou et bienvenue sur le forum!

Il n'est pas rare que les symptômes de déréalisation et de dépersonnalisation soient associés à une dépression. Apparemment, vos symptômes sont apparus 2 ans après le début de votre dépression. Ce qui est "intéressant" (quand on essaie de mieux comprendre ce syndrome), c'est que votre dépression se soit estompée avec l'apparition de ces nouveaux symptômes. Par contre, vous parlez d'angoisses, de difficultés à vous concentrer, à communiquer, etc... Il semble donc que vous soyez tout de même assez anxieuse... Cette angoisse est-elle apparue avec votre dépression ou plutôt avec le sentiment de dépersonnalisation?

En tout cas, merci pour votre témoignage. J'espère que d'autres personnes partageront, comme vous, leurs difficultés à vivre avec ce trouble, ou que ceux qui n'en souffrent pas manifesteront leur intérêt, leur questionnement, etc...


avatar de rita ritaInscrit le 15/04/2014
(1 post)

Posté le 15/04/2014 à 15h39

Bonjour, je sais pas d'où commencer donc je vais revenir à mon plus jeune âge:

  • j'avais peur du noir au point de faire pipi dans mon lit, je partais dormir à côté de mes parents jusqu'à 10 ans
  • je faisais toujours des rêves en classe à tous moments de la journée
  • très timide, très peureuse, très sensible, faible
  • Maintenant à l'âge de 40 ans, mère de 2 enfants : j'ai ni un excès de bonheur, ni de chagrins, toujours bien contrôlée, je joue des films selon les personnes devant moi : ma famille, au travail, ... Chacun voit une personnalité différente de moi
  • je fais encore des rêves la nuit ou pendant la journée d'une vie de rêve
  • je vis dans une coquille
  • j'ai encore de temps à autre peur du noir 

je parle à personne de mes sentiments ou pensées : aucun!

avatar de delphine thomas delphine thomasInscrit le 27/09/2012
(88 posts)

Posté le 15/04/2014 à 20h45

Bonjour Rita,

Merci pour votre témoignage !


avatar de kevin59 kevin59Inscrit le 20/11/2015
(1 post)

Posté le 20/11/2015 à 20h44

Bonjour à tous je m'appelle kevin j'ai 21 ans je souffre de ces troubles cela est vraiment très handicapant pour moi niveau professionnel comme social. Je suis actuellement des psychologues et je suis sous traitement. J'aimerais savoir si des personnes ont vraiment réussie à guérir de ça ! 

Car pour moi cela fait un bon moment que cela dur !  

avatar de delphine thomas delphine thomasInscrit le 27/09/2012
(88 posts)

Posté le 22/11/2015 à 17h28

Bonjour Kevin,

Merci pour votre témoignage. Ce trouble est effectivement très difficile à soigner. En plus, étant donné qu'il est assez rare, l'entourage a parfois du mal à comprendre, ce qui accentue la difficulté de ceux qui souffrent de ce syndrome de déréalisation et dépersonnalisation. J'espère que votre traitement et votre suivi psychologique vous aident un peu quand même.

Bon courage!


avatar de emmanuel emmanuelInscrit le 09/09/2016
(2 posts)

Posté le 09/09/2016 à 09h44

Bonjour,

Alors je souhaiterais apporter mon témoignage :

Chez moi ce syndrome est apparu soudainement, un matin de mes 23 ans alors que je prenais tranquillement mon café, soudain tout m’est apparu « comme dans un rêve », ma perception du réel a été complètement bouleversée, j’ai cru que je devenais complétement dingue, ceci m’a déclenché une énorme crise d’angoisse et plus rien n’a été comme avant depuis.

Cela fait 23 ans que je suis « entre le réel et l’irréel » comme « coincé » entre deux mondes, ceci est très invalident car même en apprenant à ne pas en avoir peur il y a tjrs un moment dans la journée qui nous rappelle que ce n’est pas « normal ».

Car ne plus se reconnaitre dans une glace ce n’est pas normal, ne pas avoir la mémoire des visages non plus, et j’en passe en symptômes…

J’ai vu plusieurs psy et ils ne comprennent pas ce syndrome, du moins aussi persistant, après cet épisode de mes 23 ans cela m’a déclenché d’autres problèmes (agoraphobie, trouble panique, angoisses récurrentes)

Je peux dire que ce problème a foutu ma vie en l’air, aussi bien professionnellement que socialement, et la vie privée je n’en parle même pas.

Beaucoup de personnes pour ne pas dire la majorité ne comprennent pas ce « soucis », mais je ne leur en veux pas car comment comprendre « l’incompréhensible ! » c’est d’ailleurs la phrase utilisée par un de mes parents.

Comme je dis toujours, même à mon pire ennemi je ne lui souhaiterais jamais de connaitre cela, c’est comme une prison à vie mais sans les murs.

Concernant les médications rien n’a vraiment d’effet sur ce syndrome car même si l’on calme la peur que cela déclenche, en calmant avec anxiolytiques ou antidépresseur, cela ne guéri pas de ce syndrome, dumoins pour ma part.

Pour finir je pense que les toubibs et psy se trompent souvent en pensant que c’est l’angoisse qui procure ce syndrome, c’est l’inverse ! Mais allez leur faire comprendre !

Voilà mon témoignage après 23 ans de vie avec cela.

Si vous souffrez de cela je vous souhaite énormément de courage ! et si vous souhaitez en parler laissez-moi votre mail.

Manu

 

 

avatar de delphine thomas delphine thomasInscrit le 27/09/2012
(88 posts)

Posté le 09/09/2016 à 12h57

Bonjour Emmanuel,

Merci pour votre témoignage qui décrit très clairement le syndrome de déréalisation-dépersonnalisation. On sent bien le poids de l'incompréhension des autres, et surtout des spécialistes. Il me semble que cette incompréhension accentue considérablement vos angoisses et crée en quelque sorte un sentiment d'isolement.

Par ailleurs, c'est vrai que le manque d'informations sur ce syndrome (son origine, son fonctionnement, etc...) empêche la mise en place d'un traitement adapté. Sans compter que cela laisse les patients dans une incertitude quant à l'évolution de leur trouble, ce qui, encore une fois, tend à renforcer leur angoisse.

J'espère que d'autres personnes souffrant également de ce syndrome prendront contact avec vous.




Page : 1-2


Participez à la discussion !