Accueil > Forum > Les articles des chroniques > Discussion sur: La personnalité évitante : un défaut d'estime de soi

Discussion sur:
La personnalité évitante : un défaut d'estime de soi


Cette discussion contient 24 messages.

Page : 1-2-3

avatar de cosworth cosworthInscrit le 17/04/2013
(4 posts)

Posté le 17/04/2013 à 10h13

Bonjour a ceux qui me liront, depuis très jeune, je fuis les confrontations avec les gens. Je n'ai jamais su ce que je voulais, sauf que la mort me paraît la solution a tout mon mal-être. Récemment je me suis intéressé a la pleine conscience et comme d'hab', je ne pratique pas. Je suis tendu 24h/24h. J'ai un coeur de pierre a force d'éviter la vie. Je suis prisonnier de mon esprit qui contrôle ma vie. Mes plaisirs depuis l'âge de 17 ans étaient le pétard et les grosses cuites. Depuis 2 mois et demi, je ne fume plus et je n'ai plus de plaisirs. L'argent me brûle les doigts.

Je me "sens" bien quand je part dans mon imagination et je mens. Je sens le chaos arriver. J'ai 30 ans et vois l'être humain comme un destructeur de la planète. Je ne fais rien pour changer les choses. J'en ai gros sur la patate et je suis en fin de formation d'élagage et je m'en tape. Je ne vais même pas avoir mon diplôme sachant qu'il est donné. Les mémoires m'habitent et voilà.

Merci de m'avoir permis de m'exprimer

avatar de delphine thomas delphine thomasInscrit le 27/09/2012
(95 posts)

Posté le 17/04/2013 à 12h38

Bonjour,

Ça ne va pas très fort...

Pour résumer votre message, on pourrait dire que vous recherchez une raison de vivre (à moins que je ne me trompe).

Certaines personnes savent exactement ce qu'elles veulent dans la vie, mais beaucoup d'autres (comme vous) ne le savent pas. En effet, le plus souvent, on ne sait pas d’emblée ce que l'on veut ni ce que l'on aime, on le découvre au fil du temps, au fil des expériences et des rencontres.

Du coup, c'est vrai que l'inconnu donne un côté incertain, chaotique et désespérant à la vie, mais il donne aussi un côté surprise et découverte qui met un peu de piment à la vie.

Par ailleurs, votre imagination semble tenir une place importante dans votre vie. Quelle sorte d'imagination est-ce? C'est-à-dire, est-ce qu'elle se réfère à des idées, à des rencontres, à de l'art, etc...? Il y a peut-être une part de votre imagination que vous pourriez tenter de réaliser de façon plus ou moins concrète (directement ou à travers l'art par exemple).

Car ce serait une véritable source de plaisir de donner vie à ce qu'il y a au fond de vous, à ce qui vous anime.


avatar de cosworth cosworthInscrit le 17/04/2013
(4 posts)

Posté le 18/04/2013 à 07h19

Il est vrai que mon imaginaire est assez développé et les rdv chez les thérapeutes sont animés au niveau discussion. Il faut aussi dire que je cache ma spontanéité car la peur de ce que cela peut entraîner me fait peur: ma vraie personnalité mise a nue.

J'ai fait cette formation d'elagueur-grimpeur par opportunité et pour me muscler, pour m'aimer physiquement. Je fait des choses incohérentes depuis longtemps par suite de blocages. A quand le déclic?

avatar de delphine thomas delphine thomasInscrit le 27/09/2012
(95 posts)

Posté le 18/04/2013 à 11h49

Vous bridez votre spontanéité car vous avez peur de ce qu'elle pourrait entraîner. Mais en même temps, vous savez que la cacher est la principale source de votre mal-être.

Ce sont pourtant les petites imperfections, la sincérité et donc la spontanéité qui font le charme d'une personne et la rendent intéressante.

De plus, connaître les défauts (pas tous, mais quelques uns) d'une personne est rassurant. En effet, discuter avec quelqu'un en apparence parfait est plutôt déstabilisant car en réalité, personne n'est parfait. Du coup cela donne une impression de fausseté, d'un manque de sincérité.

Après, il ne faut pas non plus chercher à mettre en avant ses défauts, d'autant que certains sont quand même lourds et pour le coup, beaucoup moins charmants. L'essentiel est d'être naturel.

Je pense que vous aurez le déclic quand vous commencerez à voir les retours positifs de l'expression de votre vraie personnalité. De plus, le fait de trouver une activité qui vous apporte du plaisir et vous intéresse vraiment, au point d'essayer de vous perfectionner dans celle-ci, peut aussi être très bénéfique. Et puis l'amour peut également être un vrai déclic.


avatar de cosworth cosworthInscrit le 17/04/2013
(4 posts)

Posté le 18/04/2013 à 21h08

Je ne sais pas si je rencontrerais l'amour un jour étant donné que je suis faux. J'ai eu des relations homo étant jeune(13ans) avec a l'époque mon meilleur pote, après que des femmes, mais j'ai jamais pris mon pied. En même temps, je veux pas être homo. J'ai déjà un frère qui l'est et voilà. Je change tout le temps d'amis et sais me faire apprécier. Cela ne m'empêche pas d'être malheureux ...

Je pense avoir ce que vous appelez une personnalité evitante. En fait mis a part que mes parents m'ont mis au monde, je ne sais pas pourquoi je suis là. Je suis ais fuir toute ma vie et quand viendra mon heure, je serais enfin libéré. Pardon a ma famille qui est formidable, ouverte simple et appréciée, mais je suis une merde qui ne sait plus qui elle est et ou je vais. J'envie les autres et leur bonheur. Je n'ai plus de relation intime depuis longtemps (10 mois )bref, si une force spirituelle pouvait m'aider, je la suivrai sans hésiter.

Merci encore de votre aide.

avatar de delphine thomas delphine thomasInscrit le 27/09/2012
(95 posts)

Posté le 19/04/2013 à 10h02

C'est effectivement possible que vous ayez une personnalité évitante, mais je ne peux pas l'affirmer seulement après quelques messages échangés sur un forum.

Une chose est sûre, c'est que votre estime de soi est très faible, à tel point que vous en êtes à vous insulter! Vous avez l'impression de vivre dans le néant car vous vous considérez vous-même comme un moins que rien. La force spirituelle que vous recherchez tant bien que mal, vous la possédez déjà, elle est en vous. Seulement, vous refusez absolument d'y croire et donc de la révéler.

Je pense que tant que vous n'accepterez pas de croire en vous, de vous respecter et de vous apprécier, vous continuerez à souffrir en bridant votre vraie personnalité.

Alors après, ce changement ne se fait pas du jour au lendemain, cela demande un peu de temps...


avatar de cosworth cosworthInscrit le 17/04/2013
(4 posts)

Posté le 27/04/2013 à 18h49
Bonsoir Delphine THOMAS, le problème q ue j'ai est semble-t-il tres ancré au profond de moi. Je suis un beau parleur et maintenant pris dans la spirale des faux sentiments et il me parait impossible de me livrer a qui que ce soit. Je me donne bonne conscience en vous écrivant. Si j'avais un ami face a moi pour me livrer, je me casserai juste après, en me foutant de comment lui va. ÉGOÏSTE. Je suis persuadé que comme alex supertramp dans" into the wild ": je veux me libérer de l'imposteur qui vit en moi: l'ego. Je préfère me battre contre moi plutôt que mettre en lumière mon côté obscur et manipulateur. Je me suis perdu dans mes rencontres. Je m'éloigne de ma famille qui fait pourtant tout pour m'aider. Que faire pour sublimer comme dis mon père la colère qui m'habite contre ceux qui gouvernent le monde. Ils en ont rien, mais rien a foutre de partager les richesses et prendre soin de la planète. Je suis un utopiste qui passe son temps a critiquer le monde sans prendre position. Je cois aussi au mémoires qui nous habitent et ... voilà. Je voudrais que vous me cernier et que les mots que vous écrirez soient une évidence. Merci.
avatar de katz katzInscrit le 29/04/2013
(1 post)

Posté le 29/04/2013 à 13h13

Bonjour à tous,

Je m'appelle Katz et je souffre également du trouble de la personnalité évitante. Ce qui est tout de même incroyable et  qui m'agace profondément, c'est que des psys j'en ai vus dans ma vie ... j'ai fait 5 ans de thérapie dans le passé car je voulais comprendre pourquoi je ne parvenais jamais à aboutir dans ce que j'entreprenais; pourquoi je ne parvenias jamais à établir des contacts et des véritables  relations; pourquoi j'étais tout le temps dans le fuite, dans les rêves et pourquoi j'avais tellement de difficulté à gérer  le "rejet", les critiques, les problèmes avec les autres ...  et que c'est seuelment maintenant alors en 2013 et que j'ai la 40 taine que l'on me détecte ce trouble qui aurait pu être traité avant. Si toute fois il est traitable !!!  ce que je ne sais pas ..  mais en tous les cas je suis bien décidée à essayer. Contrairement à bcp de gens qui souffrent de ce trouble, je suis qqn qui demande de l'aide, mais je voudrais tellement tomber sur le bon thérapeute, ce qui n'est pas gagné d'avance, la preuve, afin de ne pas perdre plus de temps. Il ne m'en reste plus bcp. J'estime avoir perdu ma vie à cause de ce maudit trouble mais d'un autre côté je suis tellement contente d'avoir enfin pu mettre un nom à ce qui ne va pas chez moi !!! Je pense que c'est déjà un bon début, même si très tard !!!  J'ai toujours été comme ça. Quand je lis les témoignages sur le net, et j'ai pratiquement tout lu se rapportant au sujet,  je m'y retrouve à 97%, c'est effrayant !!!

Je voudrais tellement partager le témoignage de gens qui souffrent du même troubleque moi et échanger des e-amils avec ces personnes. Au moins j'aurais l'impréssion d'enfin communiquer avec des gens comme moi et de ne plus avoir à rougir ou à être mal à l'aise. Quelqu'un fait comme moi :-) !!  quel gâchis tout de même toutes ces pathologies ... enfin ! courage à tous; je pense que nous avons le devoir de nous prendre en mains et de tout faire pour aller mieux !!!  le vie est courte et  vachement racourcie par ce maudit trouble, ... je parle de la vrai vie, celle d'être acteur de sa propre vie et non pas un éternel spectateur de celle des autres !! :-)

Ecrivez-moi, j'ai vraiment besoin d'être en contact avec des gens " comme moi" . Je vous embrasse tous !

katz



Page : 1-2-3


Participez à la discussion !