Accueil > Forum > Les articles des chroniques > Discussion sur: La personnalité obsessionnelle compulsive : origine, symptômes, évolution…

Discussion sur:
La personnalité obsessionnelle compulsive : origine, symptômes, évolution…


Cette discussion contient 10 messages.

Page : 1-2

avatar de lila Inscrit le 21/11/2012
(1 post)

Posté le 21/11/2012 à 21h22

j'ai une personnalité obssessionnelle compulsive et c'est tout nouveau pour moi en quoi consiste la discussion

avatar de delphine thomas Inscrit le 27/09/2012
(95 posts)

Posté le 21/11/2012 à 21h45

Bonjour,

En fait, la discussion peut consister à poser des questions supplémentaires ou au contraire, à préciser certains points ou même apporter un témoignage, etc...

Cela pourrait compléter l'article en apportant de nouvelles informations ou permettre d'échanger avec d'autres personnes qui comme vous présente une personnalité obsessionnelle compulsive, voire même aider certaines personnes à mieux comprendre un proche qui présente une telle personnalité.

avatar de lyla Inscrit le 21/11/2012
(1 post)

Posté le 21/11/2012 à 23h06

Tout d'abord je vous remercie d'avoir répondu à ma question aussi rapidement.

J'ai fait une depression il y a environ un mois et je suis allée voir un médecin qui m'a donné un traitement et ça marche plutot bien.

Il m'a expliqué que ma personnalité obsessionnelle compulsive serait la cause de ma dépression. En me décrivant les traits de caractère de qui constituent ce genre de personnalité et je dois avouer que je m'y suis très bien identifiée et que je l'accepte très bien.

Mes questions seraient les suivantes: Je veux savoir si cette personnalité est une maladie. Et je veux également savoir quels sont traits de caractères que je peux disons améliorer et si c'est le fait que je veuille tout contrôler qui est à l'origine de ce genre de personnalité et donc du problème.

avatar de delphine thomas Inscrit le 27/09/2012
(95 posts)

Posté le 22/11/2012 à 00h07

Effectivement, bien que ce ne soit pas précisé dans l'article, la personnalité obsessionnelle compulsive risque, dans certains cas, de déclencher des épisodes dépressifs.

Cette personnalité est considérée comme un trouble, c'est-à-dire comme une maladie, dans la mesure où elle génère une souffrance psychique, allant parfois jusqu'à provoquer des difficultés d'adaptation (notamment professionnelle).

Tenter de faire davantage confiance aux autres en délégant des tâches, par exemple, peut être une bonne démarche. Le fait aussi d'essayer d'exprimer davantage ses émotions peut également être bénéfique.

Vouloir tout contrôler est la caractéristique principale de la personnalité obsessionnelle-compulsive. Disons que ce besoin de contrôle génère les principales difficultés associées à ce trouble (méticulosité et perfectionnisme excessifs, dévotion excessive pour le travail, problèmes relationnels, etc...) mais il n'est pas forcément la cause de la personnalité obsessionnelle compulsive.

D'ailleurs la cause reste hypothétique.

avatar de maria Inscrit le 29/11/2012
(2 posts)

Posté le 29/11/2012 à 16h03

Bonjour,

Mon conjoint est atteint de ce trouble. Nous avons eu un petit garçon il y a un an, je pensais qu'avec son arrivée les choses pouvaient évoluer...Mais non, et je suis de nouveau enceinte et commence à m'épuiser de ce comportement: tous les soirs j'ai droit au même rituel, il repasse systématiquement tout en revue et refait très souvent ce que la femme de ménage a pu faire ou moi-même et nous donne des leçons (enfin à moi). Chaque chose doit être à sa place, réglé, contrôlé, et tout est intellectualisé et analysé... C'est épuisant, la spontanéité a disparu de ma vie, on voit de moins en moins nos amis car il y a toujours quelque chose d'autre à faire...On perd un temps fou à faire des choses sans intérêt ou qui peuvent attendre (comme trier le courrier reçu la veille).

Il voit les traces que personnes ne voient sur les sols, les meubles, la crédence, etc...

Et lorsque j'essaie d'avoir une conversation avec lui, il pense qu'il est toujours dans le vrai et que c'est j'ai droit à un monologue sans pouvoir l'interrompre... A force de me contrôler, il arrive un moment où j'explose et alors là il me dit que c'est moi qui suis hystérique.

Que faire pour qu'il accepte de se faire soigner?

Merci

avatar de delphine thomas Inscrit le 27/09/2012
(95 posts)

Posté le 29/11/2012 à 18h10

Bonjour,

La description de vos difficultés quotidiennes correspondent tout à fait à ce que vivent les proches d'une personne présentant une personnalité obsessionnelle-compulsive.

Aussi, pour que votre mari accepte de se faire soigner, il est nécessaire qu'il reconnaisse les répercussions négatives de son comportement sur son entourage d'une part (c'est-à-dire vous, ses amis, sa famille, etc...), et sur lui-même d'autre part. Car comme vous le soulignez, toutes ses vérifications, ses analyses, ses tris, etc... tendent à exaspérer ses proches, mais aussi à l'isoler de plus en plus, l'empêchant de profiter de sa famille, de pratiquer d'autres activités...

Or, si votre mari ne souffre pas de cette situation, voire n'en a pas conscience (et c'est ce qui semble être le cas), il est "logique" qu'il refuse tout soutien.

Peut-être qu'en comparant, votre vie de couple au début (lorsque son trouble ne posait pas encore trop de problèmes) avec celle d'aujourd'hui (la dégradation de votre vie amicale, la diminution des loisirs, le manque de spontanéité, etc...), cela lui permettra de juger de son comportement à partir de faits concrets et donc "indéniables".

Enfin, c'est juste une idée parmi d'autres... Après, il faudrait connaître davantage l'historique de son trouble de la personnalité pour proposer des solutions peut-être plus adaptées...

avatar de maria Inscrit le 29/11/2012
(2 posts)

Posté le 30/11/2012 à 18h58

Bonsoir,

Merci d'avoir répondu aussi rapidement.

En fait au début de notre relation, j'avais déjà perçu son perfectionnisme, mais à cette époque nous vivions à distance et j'interprétais son attitude plutôt de façon positive et y voyais plutôt des attentions envers moi, car il pliait mes vêtements, s'occupait de tout ranger quand j'étais chez lui, etc.

Quand nous avons enménagés il a fait de gros efforts, mais très vite ses habitudes ont repris le dessus, surtout que j'ai enménagé dans son appartement...Puis le bébé est arrivé très vite et j'espèrais qu'il change avec le bébé, mais non.

Si l'on suit sa ligne tout va bien, sinon il vous dit que vous y mettez vraiment de la mauvaise volonté et peut se montrer très autoritaire et manipulateur pour que vous abondiez dans son sens. Il est très fort pour vous convaincre ou convaincre les autres, mais il ne vous laisse pas vraiment parler, il vous écoute mais ne vous entend pas...Et il peut vraiment se montrer audieux dans ses paroles en me faisant passer pour une personne sale et qui ne sait pas tenir une maison ou qui n'a aucune conscience de la valeur des choses...Et son comportement se retrouve également dans les relations avec les amis: les autres sont toujours des personnes non fiables, qui m'influencent et qui se foutent de moi...Et mes amis sont tout le contraire...Mais ils prennent la vie avec une autre philosophie.

Quant à moi il passe ton temps à me dire qu'il espère bien que je vais comprendre car je suis une personne intelligente, et qu'il fait appelle à mon intelligence, et à côté me dit que je suis inconséquente et irresponsable si je suis incapable de lui donner une explication sur quelque chose que j'aurais pu faire...Et il me traite souvent de "menteuse", si je lui dis que "oui j'ai bien éteint la machine à laver le linge et qu'il s'avère que cette fois-ci j'ai oublié de le faire....

Il a reçu une éducation très rigide; sa mère est une personne extrêmement maniaque, sa soeur également et leurs conjoints respectifs sont des hommes dans personnalité qui n'ont aucun "pouvoir" sur leur famille, ils passent toujours pour des bons à rien. Mon mari n'a aucun respect pour son père et entretien une relation qui pour moi n'est pas saine avec sa mère qu'il appelle tous les jours...il a 45 ans....

Il est l'enfant chéri de sa mère, le plus intelligent et le plus beau, et pas seulement en paroles comme peuvent le dire toutes les mères.

Les seuls moments où il n'est plus serein c'est lorsque nous partons en vacances à l'hôtel ou à l'étranger...

Notre vie s’appauvrit car non seulement les tâches ménagères prennent une grande importance, mais nos intimes, ma famille entre autre ne se sent pas bien chez nous et moi je ne supporte plus d'avoir une boule au ventre parce qu'un ami a déposé son sac ou son verre où il en fallait pas...

Il ne sait pas profiter de la vie et m'entraine avec lui, sauf qu'aujourd'hui j'ai un bébé et je n'ai pas envie qu'il reçoive cette éducation et qu'il souffre et fasse souffrir à son tour.

Et je pense lui dire que je vais prendre du recul et partir avec le bébé quelques temps mais durant cette période j'aimerais qu'il décide de se faire soigner. Sauf que je ne vois personne de notre entourage qui puisse lui dire que ce n'est pas moi qui est un probléme, mais lui...

Je suis allée voir un psy une fois pour moi pour m'aider, et ai réussi à ce qu'il la rencontre car je l'avais menacé de rompre. L'entretien avec la psy s'est très mal passé, il m'a dit que c'était une incompétente qui avait une très mauvaise influence sur moi....etc...Ce n'était peut être pas la bonne personne, mais après cela il a accepté d'aller voir un psy, choisi par lui et au bout de 3 séances, il m'a dit que le psy lui avait dit qu'il ne pouvait pas l'aider et qu'il fallait qu'il vive avec moi plus longtemps avec moi pour pouvoir progresser...

Partir pourrait-il lui provoquer un choc qui le fasse réagir? J'aime profondément mon mari, j'aimerais l'aider, mais là je me sens à bout et désarmée...

Merci pour tous les conseils que vous pourrez m'apporter

avatar de delphine thomas Inscrit le 27/09/2012
(95 posts)

Posté le 03/12/2012 à 16h13

Bonjour,

Il est très difficile et délicat de répondre sur un forum à une question d'ordre privé et dont la décision sera lourde de conséquences.

Pour qu'une personne décide de changer son attitude, il faut qu'elle juge elle-même que son comportement doit effectivement changer. Par ailleurs, chaque individu est différent et réagit donc différemment face à un avis, des conseils, des reproches, une séparation (temporaire ou non), un ultimatum, etc...

Aussi, je ne connais pas votre mari, je n'ai jamais dialogué avec lui. Je ne peux donc me baser que sur votre version de la situation, ce qui est trop mince (un message posté sur un forum). De fait, il m'est impossible de donner plus de précisions sur la façon de vous comporter avec votre mari pour qu'il réagisse positivement, sans risquer d'aggraver votre situation, hélas...



Page : 1-2


Participez à la discussion !