Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par V > La définition de vygotski


La définition de Vygotski


Lev Semenovitch Vygotski, psychologue (1896-1934).Lev Semenovitch Vygotski est un psychologue soviétique. Il est né à Orcha, en Biélorussie, en 1896. Il est mort à Moscou, en 1934. Ses idées ont joué un rôle important dans la réflexion théorique en psychologie et en pédagogie.


Le parcours de Vygotski

Vygotski est originaire d'une famille juive aisée et très cultivée de Gomel. Il mena des études de médecine, de droit, de philosophie, de psychologie, de langues anciennes et modernes ainsi que de littérature.
Après octobre 1917, il fut un temps député de l'Armée rouge. Mais il commença surtout à développer une grande activité d'enseignement, à la fois pour les adultes ouvriers et pour les jeunes, en créant notamment un laboratoire de psychologie pour l'étude du jeune enfant, à l'Institut pédagogique de Gomel.
En 1924, il commence à travailler à l'Institut de psychologie de Moscou. Ainsi, avec Alexis Leontiev et Alexandre Luria, il entreprend alors de reformuler les théories psychologiques sur des bases marxistes et cherche à inventer une pédagogie adaptée à la lutte contre l'analphabétisme.
En 1925, il crée un laboratoire de psychologie pour l'enfance anormale (défectologie et retard mental) et, en même temps, il contribue à la formation de pédagogues et de psychologues dans les nombreuses universités d'U.R.S.S. où il séjourne. Menant de front une intense activité d'enseignant et un important travail expérimental avec ses élèves, il élabore sa théorie historico-culturelle du psychisme.
Enfin, en 1934, il meurt de la tuberculose.


Les travaux de Vygotski

L'œuvre la plus connue de Vygotski est certainement Pensée et Langage (1934). Il s'agit d'une sorte de bilan à la fois de sa démarche théorique et de ses travaux expérimentaux.
Son but fut l'élaboration d'une théorie des fonctions psychiques supérieures grâce à la méthode génétique, conçue comme une histoire sociale. C'est-à-dire que l'intelligence se développerait grâce à certains outils psychologiques que l'enfant trouverait, tout d'abord, dans son environnement social, parmi lesquels le langage, qui est l'outil fondamental. Ainsi, l'activité pratique serait intériorisée en activités mentales de plus en plus complexes grâce aux mots, sources de la formation des concepts.
Par ailleurs, contrairement à Jean Piaget, Vygotski considère le langage dit égocentrique de l'enfant comme ayant un caractère social. Selon lui, il se transformera ensuite en langage intérieur chez l'adulte. Il serait donc un médiateur nécessaire dans le développement et le fonctionnement de la pensée.


Autres termes psychologiques :