Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par V > La définition de vicariant


La définition de Vicariant



L'apprentissage vicariant par essais et erreurs

Cette notion a été développée dans les premières théories cognitives de l'apprentissage animal. Elle constitue une sorte de compromis entre les conceptions stimulus-réponse et stimulus-stimulus (S-R et S-S). Plus précisément, elle suppose qu'au lieu de faire l'essai d'une suite de comportements réels et de corriger des erreurs réelles, un animal peut se contenter de comportements de substitution (de vicariants). Par exemple, arrivé à un point de choix dans un labyrinthe, un rat peut aller à gauche, constater si la nourriture est présente, puis, en cas d'erreur, aller à droite.
En fait, on constate que l'animal, dans beaucoup de cas où il commence à avoir une certaine familiarité avec le dispositif, regarde plusieurs fois successivement à gauche et à droite. Autrement dit, il hésite. Ce comportement est interprété comme un substitut des essais et erreurs.
Dans les théories cognitives modernes, on élargit beaucoup cette conception. De façon générale, on considère que les activités cognitives ont pour fonction de substituer à nombre de comportements réels des opérations purement mentales, qu'on pourrait appeler vicariantes, mais qu'aujourd'hui, on préfère nommer symboliques. Par exemple, sur une image mentale, on peut faire beaucoup d'opérations cognitives (l'explorer, estimer des distances, réaliser des déplacements ou des rotations, etc...) que l'on fait normalement sur une perception.


Les activités vicariantes

Dans le cas d'altérations cérébrales d'origine neurologique, on constate parfois que certaines capacités disparaissent puis que, après un certain temps, elles réapparaissent ou sont susceptibles de rééducation. Si on met de côté les facteurs purement neurobiologiques qui peuvent être à l'origine de certaines de ces récupérations, d'autres semblent clairement dues à des activités vicariantes, c'est-à-dire au fait qu'un résultat cognitif qui était précédemment atteint par le jeu de certaines opérations l'est désormais par le moyen de certaines autres.
Par exemple un individu qui a des difficultés de rappel direct d'un nom, d'une date, etc... tend à développer des activités de recherche dans lesquelles il passe en revue une série de souvenirs qu'il sait être associés à celui qu'il cherche, puis, si celui-ci se présente, il le reconnaît comme correct.


Les processus vicariants

Il s'agit de processus différents susceptibles de se substituer les uns aux autres. Ainsi, ils permettent à un individu placé devant un problème adaptatif de le résoudre. Si l'on considère l'un de ces processus, on constate que sa probabilité d'utilisation varie d'un individu à un autre et, de ce point de vue, la notion concerne la psychologie différentielle. Ce modèle a été utilisé notamment pour expliquer les différences individuelles dans l'accès à la pensée formelle, dans la perception de la verticale, et dans une décision simple.


Autres termes psychologiques :