Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par T > La définition de transactionnelle


La définition de Transactionnelle



L'analyse transactionnelle

Il s'agit d'une technique psychothérapique fondée sur une conception assez schématique de la communication et de la relation. Dans cette technique, les interactions entre deux partenaires peuvent se réduire à des unités transactionnelles facilement analysables et repérables, où chacun se présente avec son moi adulte lorsque la transaction est normale, avec son moi infantile (correspondant en partie au ça de la topique freudienne) ou son moi parental (correspondant en partie au surmoi) lorsqu'elle est perturbée.
Le but principal du travail thérapeutique est de rétablir chez le patient la possibilité de maintenir une relation moi adulte dans sa communication et ses échanges avec autrui.


L'histoire de l'analyse transactionnelle

L'analyse transactionnelle a été fondée par l'Américain Éric Berne. Après des études médicales et psychologiques dans sa ville natale, ce dernier devint psychanalyste et s'installa aux États-Unis, où il se fit naturaliser à la fin de la Seconde Guerre mondiale.
C'est à San Francisco, puis à Carmel, qu'il abandonna l'orthodoxie psychanalytique pour créer l'analyse transactionnelle, dont il développa les principes dans un livre qui le rendit célèbre (Games People Play: The Psychology of Human Relationships, publié en 1964, et traduit en français, en 1966, sous le titre Des jeux et des hommes. Psychologie des relations humaines).


Les caractéristiques de l'analyse transactionnelle

Berne décrit donc trois états du moi: l'état enfant, l'état adulte, l'état parent, que chaque individu peut adapter selon les circonstances, et selon ses dispositions névrotiques. Les transactions avec autrui se font normalement sur un mode complémentaire, notamment adulte-adulte. Elles entretiennent alors une communication harmonieuse. Mais celle-ci peut être croisée si l'état émetteur du stimulus n'est pas l'état récepteur de réaction, ou bien l'état récepteur du stimulus n'est pas l'émetteur de réaction. Dans ce cas, la communication est conflictuelle et discordante. Elle est dite à double fond ou voilée lorsqu'il y a action simultanée de plus de deux états du moi, et c'est sur ce type de transactions que se fondent les jeux, lesquels sont un ensemble de transactions piégées. Au-delà des jeux, l'individu a également un projet de vie d'une plus grande portée, pas nécessairement clairement conscient: le scénario. La thérapie va aider les patients à se débarrasser du besoin de ces jeux pour les remplacer par les vraies satisfactions que procure l'intimité. Une analyse transactionnelle bien menée devrait aboutir à l'abandon du scénario et au retour à une vie affective véritablement adulte.
Si l'analyse transactionnelle a permis de traiter avec succès des alcooliques et des névrosés ayant des problèmes de couple, elle n'a pas eu avec les psychotiques les mêmes succès. Inspirée de la psychanalyse, elle est en fait une simple psychothérapie du moi, assez directive (et même éducationnelle). Elle peut obtenir certains remaniements de la personnalité des patients mais elle ne se substitue pas à une cure véritablement psychanalytique. En fait, elle centre le travail du thérapeute sur la plainte du patient et l'aide seulement à se soulager de certains symptômes. Elle peut aussi lui faire abandonner certains scénarios existentiels infantiles qu'il se complaisait à répéter indéfiniment au mépris d'une réussite de sa vie d'adulte. Mais beaucoup de patients refusent ce changement et préfèrent rester tels quels sans rien changer à leur mode de vie.
C'est surtout dans le travail social que l'analyse transactionnelle a connu une grande extension. Elle permet en effet d'analyser rapidement les relations de couple et de famille, la communication dans les groupes et les milieux professionnels et rend de grands services aux responsables des ressources humaines dans les entreprises. Son aspect schématique et un peu simpliste explique à la fois sa grande popularité et ses limites.


Autres termes psychologiques :