Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par T > La définition de thalamus


La définition de Thalamus


Le thalamus est situé au centre du cerveau.Le thalamus correspond à une formation volumineuse grise, située au centre du cerveau et constituée du rassemblement de nombreux noyaux. En somme, c'est une zone de relais des informations sensorielles d'origine périphérique, avant leur traitement dans le cortex cérébral.


Les noyaux du thalamus

Le thalamus consiste en un rassemblement de plusieurs noyaux constituant des groupes antérieur, postérieur et médian, eux-mêmes subdivisés en ventral, dorsal ou latéral selon leur position. Il comprend divers ensembles de noyaux:

  • Des noyaux spécifiques (ou noyaux relais): ils sont caractérisés par la spécificité de leurs connexions et de leurs fonctions motrices ou sensorielles.
    En effet, les structures cérébrales qui se projettent sur ces noyaux leur apportent une information sensorielle ou motrice précise dont ils assurent l'analyse et l'intégration. Ces noyaux se projettent à leur tour sur une aire du cortex cérébral bien définie, ces projections étant elles-mêmes doublées de connexions cortico-thalamiques réciproques. L'ensemble de ces connexions est topographiquement organisé (par exemple, noyau ventro-postérolatéral pour les sensibilités somatiques et noyau médian pour les sensibilités faciales et gustatives, ou encore, corps genouillés latéral et médian pour les projections d'origine visuelle et auditive).

  • Des noyaux d'association: ils ont des connexions et des fonctions moins spécifiques. Les régions qui les innervent, principalement issues de noyaux du tronc cérébral et du système limbique, leur transmettent une information déjà partiellement intégrée. Ils se projettent de façon divergente sur plusieurs aires du cortex (les aires associatives) liées entre elles, et sont ainsi en mesure d'activer des réseaux fonctionnels étendus. Les noyaux de ce groupe sont le pulvinar, le noyau dorso-médian et le noyau latéral.

  • Des noyaux non spécifiques: ils ont des connexions diffuses et ne sont pas impliqués dans la transmission d'une information mais dans la régulation de l'activité du cortex cérébral. Autrement dit, ces noyaux sont une zone de convergence sensorielle multimodale. Ils intègrent une grande variété de messages nerveux et interviennent comme un système d'alerte ou d'activation corticale. Ce groupe est constitué des noyaux de la ligne médiane et des noyaux intra-laminaires.

  • Le noyau réticulaire: il contrôle l'activité de l'ensemble des autres noyaux thalamiques.

En fait, l'opposition entre noyaux spécifiques et non spécifiques n'est pas aussi tranchée. En effet, les connexions des noyaux non spécifiques sont organisées au même titre que celle des noyaux spécifiques. Il existe une activité rythmique synchrone des neurones thalamo-corticaux des noyaux relais qui joue un rôle déterminant dans le contrôle de l'excitabilité corticale et de ses variations en fonction du niveau de vigilance.


Autres termes psychologiques :