Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par T > La définition de texture


La définition de Texture



La texture optique

Il s'agit, au niveau du stimulus proximal, d'une alternance cyclique entre intensités fortes et faibles de la lumière réfléchie par une surface rugueuse sur la rétine. Cette alternance, a été mise en évidence par James Gibson. Elle résulte de l'existence d'une multitude de microsurfaces sur toute macrosurface (par exemple, une route, un champ, une table, etc...).
Ainsi, une surface texturée s'oppose à une surface spatialement uniforme. Elle comporte des éléments isolables mais peu discriminables les uns des autres.


Le gradient de texture

Au niveau physique, la valeur moyenne des tailles et orientations des microsurfaces détermine le grain de la macrosurface. À ce grain correspond, au niveau du stimulus proximal, une certaine densité de texture. Aussi, plus l'alternance entre intensités faibles et fortes est rapprochée, plus la densité de texture est élevée.
Lorsque la macrosurface est inclinée par rapport à l'observateur, la densité de texture relative aux différentes parties de cette surface est d'autant plus élevée que la partie en question est plus éloignée de l'observateur. Ce phénomène, appelé par Gibson gradient de texture, informe directement l'observateur sur la profondeur et l'orientation de la macrosurface. Aussi, si le grain de la macrosurface est assez gros et si l'observateur a une acuité visuelle suffisante, ce dernier percevra une surface hétérogène, les propriétés de la texture optique l'informeront sur l'environnement. Si ce n'est pas le cas, il percevra un monde homogène, non texturé.
Pour Bela Julesz, la discrimination de textures repose sur la discrimination des textons qui les composent.


Autres termes psychologiques :