Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par S > La définition de spécificité


La définition de Spécificité


La spécificité désigne la caractéristique d'un concept ou d'une représentation générique qui est inverse de sa généralité.


La dimension de généralité-spécificité

La première utilisation du mot spécificité concerne, en premier lieu, les concepts qui désignent des ensembles d'individus ou d'objets. Par exemple, le concept de passereau est plus spécifique que celui d'oiseau, et celui de pinson est plus spécifique que celui de passereau. Le jugement qui précède est équivalent à un autre qui utiliserait la notion de généralité. On dirait alors que le concept d'oiseau est plus général que celui de passereau et que ce dernier est plus général que celui de pinson.
La psychologie considère donc ici une dimension de généralité-spécificité comportant de multiples degrés: à l'une de ses extrémités se trouvent les concepts les plus généraux, à l'autre les concepts les plus spécifiques. La spécificité maximale est celle qui correspond à l'idée d'un seul individu.


Les façons d'analyser la spécificité

La spécificité (ou la généralité) peut s'analyser de deux façons:

  • En extension: on observe que le sous-ensemble des pinsons est inclus dans l'ensemble des passereaux et que ce dernier est lui-même inclus dans l'ensemble des oiseaux.

  • En compréhension (ou en intention): on observe que le concept de pinson comporte plus de propriétés ou de traits que celui de passereau et que celui-ci en comporte plus que le concept d'oiseau.

Ce dernier mode d'analyse se concrétise notamment dans les caractérisations verbales. On peut caractériser un pinson comme un « petit passereau qui... » (par exemple, « qui a un plumage bleu verdâtre coupé de noir et de roux, un bec conique et est bon chanteur »). De même, un passereau peut être caractérisé comme un « oiseau qui... » (par exemple, « qui est de petite taille et qui peut être percheur ou chanteur »). Ces caractérisations s'expriment donc en présentant le concept général et en lui ajoutant des caractéristiques supplémentaires, qu'on peut aussi appeler des spécifications.


Les définitions aristotéliciennes

On peut rapprocher cette façon de faire des définitions d'Aristote. Mais celles-ci avaient l'ambition de saisir l'essence des êtres, ce qui n'est pas le cas des caractérisations. Dans les définitions aristotéliciennes, les concepts étaient définis par leur genre prochain (c'est-à-dire le concept ayant un degré de généralité immédiatement supérieur à celui à définir) et par une ou des différences spécifiques.
En psychologie, la dimension de généralité/spécificité concerne non seulement les concepts mais aussi, plus largement, les représentations. Cette dimension peut comporter une multiplicité d'échelons, mais le nombre de ceux-ci est variable selon les domaines sémantiques et selon les capacités de discrimination (ou l'expertise) des individus. Ainsi, un ouvrier charpentier fera plus de distinctions qu'un profane dans sa classification des outils. On dira donc qu'il a plus de degrés de généralité/spécificité que le profane.


La caractéristique d'une propriété

La spécificité désigne également la caractéristique d'une propriété, d'un attribut, d'une différence qui lui permet d'être distinctive d'un concept ou d'une représentation spécifique. On parle de propriété, d'attribut ou de trait spécifique pour désigner ce qui, ajouté à un concept général, le rend hautement spécifique.
Par exemple, « qui est un bon chanteur » n'est pas très spécifique des pinsons puisque les rossignols, et quelques autres oiseaux, possèdent aussi cette caractéristique. En revanche, le fait d'allaiter leurs petits est une propriété spécifique des mammifères, et l'intelligence est, dit-on, une propriété spécifique de l'homme.


La spécificité en statistiques

En analyse factorielle, la spécificité correspond à une fraction de la variance d'une variable observée, attribuée au facteur spécifique à cette variable. Ce facteur est indépendant de tous les autres. Il ne sature que cette variable et exerce son effet de la même façon chaque fois qu'elle est mesurée. C'est une partie de l'unicité, l'autre partie étant la variance d'erreur.


Autres termes psychologiques :