Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par S > La définition de sourire


La définition de Sourire


Le sourire désigne un mouvement expressif du visage, en particulier de la bouche, observable chez le nourrisson dès les premiers jours de la vie.


Le développement de la mimique

Le sourire évolue au cours des premières semaines de la vie du nourrisson:

  • Pendant la première semaine: le sourire se réduit au relèvement des commissures de la bouche. Il apparaît comme une décharge spontanée au cours de la somnolence qui suit la prise de nourriture.
  • Pendant les deuxième et troisième semaines: la morphologie du sourire s'enrichit. L'étirement de la bouche s'accompagne de rides au coin des yeux et d'un regard vif. La voix humaine est alors le stimulus spécifique.
  • Dès la quatrième semaine: le contact visuel provoque un large sourire.
  • Vers six semaines: le visage humain devient le stimulus privilégié pour obtenir le sourire.

Le sourire social

Le sourire social constitue un mode de communication entre un nourrisson et un de ses congénères. Aussi, René Spitz voit dans le sourire social une réaction innée dont le déclencheur serait la configuration que constituent les deux yeux, le front et le nez d'un visage humain vu de face. Pour le bébé de 3 mois, un masque est aussi efficace qu'un visage réel, l'absence de bouche est sans importance, mais la présentation de profil n'entraîne pas le sourire.
Cette configuration constitue pour Spitz l'équivalent des déclencheurs de comportement inné des éthologistes. Le fait que le sourire au congénère soit la première réponse intentionnelle et dirigée et qu'elle apparaisse chez les prématurés au même âge conceptionnel que chez les enfants nés à terme est en faveur du caractère inné de la réaction. D'abord non sélectif, le sourire social devient, vers 5 à 6 mois, réservé aux familiers et spécialement à la mère.


Le sourire non social

Le visage humain n'est pas le seul stimulus capable de provoquer un sourire chez le nourrisson. Bien d'autres stimulus sont efficaces (par exemple, un disque divisé en secteurs alternativement noirs et blancs, agité devant un bébé de quelques semaines).
Le sourire a été utilisé comme indice dans la mesure des capacités de différenciation perceptive chez des nourrissons de 3 à 7 mois. Thomas Bower suppose que le nourrisson dispose de plusieurs sourires, chacun étant spécifique d'un type de situation:

  • Un sourire social destiné aux humains.
  • Un sourire d'étonnement en face d'un événement inattendu.
  • Un sourire de triomphe lié à une maîtrise cognitive.
  • Etc...

Autres termes psychologiques :