Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par S > La définition de somatotopie


La définition de Somatotopie


En psychophysiologie, la somatotopie désigne la réservation, à tous les étages des voies de transmission et au niveau cortical, des rapports de contiguïté qui existent entre les surfaces réceptrices ou entre les groupes musculaires.


L'homoncule sensitif

L'homocule sensitif et moteur, chez l'être humain.En ce qui concerne les surfaces réceptrices cutanées, chaque région corporelle occupe un territoire cortical bien délimité de la circonvolution pariétale ascendante contralatérale ou de la circonvolution postcentrale (l'aire somesthésique primaire). L'importance variable des projections de la surface corporelle est représentée par une figurine: l'homoncule. Le schéma de l'homoncule indique la position occupée par l'image sensorielle ou motrice de chaque partie du corps dans le cortex cérébral. Les difformités de cet homuncule traduisent l'absence de proportionnalité entre une surface corporelle donnée et la surface corticale correspondante.
Chez l'Homme, l'importance de la surface occupée sur le cortex par la face, la main et le pouce, s'explique sans doute par la richesse de l'innervation périphérique de ces zones en relation avec leur importance fonctionnelle. À côté d'une représentation somatotopique des surfaces cutanées, il existe une rétinotopie dans les différentes aires corticales visuelles et une représentation de la cochlée au niveau des aires auditives.


L'homoncule moteur

Une somatotopie motrice, très semblable à la somatotopie sensorielle, a été mise en évidence le long de la circonvolution frontale ascendante ou circonvolution précentrale (l'aire motrice primaire). L'homoncule moteur présente les mêmes difformités que l'homoncule sensoriel. Aussi, la forte représentation corticale de la face, de la main et du pouce, peut être mise en relation avec la richesse et la finesse des mouvements dont ces régions sont capables.
Les caractéristiques des homoncules dépendent du fonctionnement de l'organisme. Une atteinte à l'intégrité corporelle (par exemple, un amputation) entraîne une réorganisation de la représentation corticale du territoire lésé. Elle se traduit, le plus souvent, par une expansion compensatrice des projections des territoires adjacents.


Autres termes psychologiques :