Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par R > La définition de rosenzweig


La définition de Rosenzweig



Le test de frustration de Rosenzweig

Il s'agit d'un test projectif dû au psychologue américain Saul Rosenzweig. Le test de Rosenzweig est constitué par une série de 24 dessins représentant chacun deux personnages, sur lesquels celui de gauche est en train de prononcer quelques mots décrivant une situation désagréable pour lui-même (ou pour une tierce personne) dont l'interlocuteur de droite est responsable. Plus précisément, l'individu doit inscrire ce qu'il répondrait s'il était le personnage de droite. Aussi, les mimiques et les traits des personnages sont flous, afin de faciliter l'identification de 'lindividu avec le personnage.


La base théorique du test de Rosenzweig

La base théorique du test est la théorie psychanalytique de la frustration par l'agression, celle-ci étant marquée par l'attitude et les paroles du personnage de gauche, celle-là par celui de droite. L'hypothèse est que l'individu s'identifie au personnage frustré et qu'il réagit dans le test comme il le ferait dans la situation réelle correspondante.
Le test permet d'étudier les réactions à la frustration du moi (16 images illustrant cette situation) et à la frustration du surmoi (8 images illustrant cette situation). L'interprétation des réponses est faite suivant deux dimensions:

  • La direction de l'agression: la réponse peut être extra-punitive si l'individu répond à la frustration par une agression dirigée vers l'extérieur. Elle peut être intra-punitive si l'individu répond en s'accusant lui-même. Enfin, elle peut être apunitive s'il décrit la situation frustrante comme sans importance.

  • Le type de réaction: on distingue les réponses dans lesquelles l'individu insiste sur la situation frustrante (l'importance de l'obstacle prédomine sur les autres éléments de la réponse), les réponses de défense du moi (dans lesquelles le moi de l'individu joue le rôle le plus important) et les réponses de persistance du besoin (dans lesquelles l'accent est mis sur la solution du problème).

Les deux dimensions sont combinées et donnent ainsi 9 catégories de réponses indiquées par des symboles particuliers, et les résultats sont donnés sous forme numérique. Puis les résultats obtenus par le sujet sont comparés à ceux d'un groupe d'étalonnage. La cotation du test permet en outre de déterminer un indice d'adaptation sociale, ainsi qu'un indice de force du moi.
Le test de frustration de Rosenzweig, bien qu'il n'étudie qu'un secteur limité de la personnalité, est considéré comme l'une des plus objectives parmi les techniques projectives, à cause de son élaboration quantitative.


Autres termes psychologiques :