Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par R > La définition de réflexe


La définition de Réflexe


Un réflexe désigne une forme élémentaire automatique et rapide de comportements, en réponse à des stimulations sensorielles spécifiques.


Le mécanisme du réflexe

Dans le cas le plus simple (l'arc réflexe monosynaptique), l'information sensorielle arrive sans relais jusqu'au motoneurone (la moelle épinière) et déclenche directement la réponse de l'unité motrice correspondante. Ainsi, l'excitation d'un fuseau neuromusculaire déclenchée par l'étirement du muscle provoque la contraction réflexe de ce muscle (le réflexe d'étirement). Dans les autres cas (les arcs réflexes polysynaptiques), les signaux sensoriels font relais dans un ou plusieurs interneurones et arrivent donc prétraités sur le motoneurone.


La complexité des réflexes

Les réponses motrices induites sont complexes. En effet, selon l'intensité du stimulus et l'état de l'organisme, elles peuvent intéresser uniquement le membre dont provient l'information ou s'étendre aux segments adjacents. Bien qu'on souligne souvent le caractère stéréotypé des réponses réflexes, elles apparaissent parfois très adaptées à l'environnement. Ainsi, si l'on applique une stimulation cutanée (normalement induite par le heurt d'un obstacle) sur la patte d'un animal spinal (dont la moelle épinière est séparée du reste du système nerveux central), on obtient deux réponses réflexes différentes selon que la patte stimulée est posée au sol ou en train d'osciller. Dans le premier cas, on observe une augmentation de l'extension de la patte, qui augmente la propulsion du corps vers l'avant permettant de surmonter l'obstacle. Dans le second cas, on observe un accroissement de la flexion du membre qui permet d'enjamber l'obstacle. Commandés à des niveaux élémentaires, ces réflexes sont cependant modulables par les niveaux supérieurs. Par exemple, on peut diminuer ou augmenter volontairement l'intensité d'une réponse réflexe.
Ainsi, en cas de stimulation douloureuse de la main, on observe immédiatement un réflexe de flexion qui soustrait la main au stimulus puis, quelques dixièmes de seconde plus tard, une extension du membre controlatéral (réflexe d'extension croisée) permettant d'éloigner l'ensemble du corps du stimulus.


Autres termes psychologiques :