Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par P > La définition de psychogenèse


La définition de Psychogenèse


La psychogenèse désigne l'origine et le développement de nature psychique d'un comportement, d'une conduite, d'une maladie mentale ou même organique, dite alors psychosomatique.


Psychogenèse versus organogenèse

Par extension, le terme psychogenèse définit tout le domaine de l'étude des facteurs psychologiques en psychiatrie ainsi que les théories étiologiques dites psychogénétiques, susceptibles d'expliquer l'apparition des affections mentales par des causes purement psychiques. Il va donc s'opposer à celui d'organogenèse. Aussi, l'histoire de la psychiatrie du XIXe siècle et même d'une bonne partie du XXe est marquée par le conflit entre ces deux grandes tendances doctrinales, que Henri Ey a cru résoudre avec sa conception de l'organodynamisme, inspirée du néojacksonisme, appliquée à la pathologie psychiatrique.
En fait, la causalité morale de la folie, défendue par Philippe Pinel et Jean-Étienne Esquirol, restait assez confuse et les partisans de l'organogenèse, à la suite d'Antoine Bayle et de Jacques Moreau de Tours, n'auront guère de peine à la critiquer durant la seconde moitié du XIXe siècle.


L'apport et les limites de la psychanalyse dans la psychogenèse

Il faut attendre Sigmund Freud et la découverte de l'inconscient pour que la psychogenèse des maladies mentales soit de nouveau défendue et s'accompagne d'une interprétation psychologique rigoureuse de l'apparition et de la signification des troubles mentaux. Même si, aux débuts de la psychanalyse, on a cru surtout à la psychogenèse des névroses, on a reconnu ensuite, avec Karl Abraham, Carl Jung, Melanie Klein, Frieda Fromm-Reichmann et beaucoup de leurs disciples, que les psychoses pouvaient, elles aussi, relever d'une explication et d'une thérapie psychanalytiques.
Mais les difficultés et les limites auxquelles se heurte cette conception psychogénétique tiennent à ce que, pour Ey, « la maladie mentale en général, ou si l'on veut tout le champ de la psychiatrie, ne peut pas être conçue hors de la pathologie organique (héréditaire ou acquise) qui en conditionne manifestement certaines formes typiques » comme beaucoup de psychoses aiguës ou chroniques et la plupart des anomalies congénitales du développement psychique. Elle reste cependant à l'origine de tout le mouvement de psychiatrie qui a profondément modifié les conditions de prise en charge des malades mentaux et les attitudes des soignants à leur égard.


Autres termes psychologiques :