Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par P > La définition de prototype


La définition de Prototype


Un prototype désigne une catégorie qui possède le degré le plus élevé de typicalité à l'égard d'une catégorie qui lui est surordonnée, permettant ainsi d'étudier la structure interne des catégories en général et les processus de catégorisation.


Le prototype en psychologie cognitive

En psychologie cognitive, le prototype est un concept qui a été introduit par Eleanor Rosch, en 1973, pour désigner la structure interne des catégories. Ce concept a été développé pour pallier l'inadéquation des points de vue classiques sur l'organisation des catégories, qui suggéraient que tous les éléments d'une catégorie partageaient tous les traits de définition de ladite catégorie.
L'établissement des normes de typicalité fait apparaître l'inégale représentativité de différentes catégories à l'égard de la catégorie qui leur est surordonnée. Parmi les catégories possédant une représentativité élevée, celle qui se trouve au premier rang est qualifiée de prototype. Par exemple, rose est la catégorie la plus fréquemment citée par des individus à qui l'on demande d'énumérer les meilleurs exemples de fleurs.
Le prototype est généralement considéré comme une sorte de résumé cognitif, comme un point de référence privilégié de la catégorie surordonnée. L'expérimentation atteste que les prototypes des catégories naturelles possèdent un relief cognitif particulier. Ce sont eux qui reflètent le mieux l'air de famille de l'ensemble de leur catégorie. Ils sont plus rapidement traités que les autres exemplaires dans les jugements d'appartenance catégorielle. En outre, ils suscitent des réponses plus rapides dans les épreuves requérant la vérification de propriétés.


Le débat au sujet des prototypes

Il reste difficile de supposer qu'il existe pour chaque catégorie une sous-catégorie unique qui serait, à elle seule, représentative de la catégorie tout entière. Le prototype, au sens strict du terme, n'est que le premier type parmi d'autres éléments qui possèdent eux aussi un degré élevé de typicalité. La critique affirme que les catégories naturellement sémantiques sont faites d'ensembles flous ou que l'appartenance catégorielle passe par la ressemblance familiale (ou air de famille), ainsi que l'exprime. Cela signifie aussi que, par opposition avec le point de vue classique sur la catégorisation (qui considère les catégories comme ayant des liens clairs, définis par des critères formels, nécessaires et suffisants), les liens catégoriels sont eux-mêmes flous.
Le débat introduit par Rosch porte sur l'organisation des catégories et leur identification par des exemples prototypiques (ou focaux), c'est-à-dire les meilleurs exemples d'un concept. Les notions de typicalité et de prototype ont été étendues par certains auteurs à la représentativité des différents exemplaires d'une classe à l'égard de cette dernière ou encore des différentes figurations d'un même objet à l'égard de la catégorie correspondant à cet objet. Le prototype est alors, parmi l'ensemble des exemplaires, celui qui illustre le mieux la classe considérée.


Le prototype au plan social

Le prototype est un concept intégré dans la structuration en catégories de l'individu. Aussi, il constitue une partie intégrante des processus cognitifs dans la cognition sociale. La prototypie a joué un grand rôle dans les investigations des types de personnalités.


Autres termes psychologiques :