Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par P > La définition de propagation


La définition de Propagation


Le terme propagation est synonyme de diffusion (de l'activation), utilisé surtout dans un contexte connexionniste.


La propagation de l'activation

Il s'agit d'une hypothèse théorique suivant laquelle l'activation d'une unité cognitive produit à son tour l'activation, à un moindre degré, d'une autre unité cognitive, si celle-ci lui est structurellement ou momentanément liée.
Selon la théorie de l'activation, des entités psychologiques telles que des représentations, des procédures, etc..., peuvent être, soit dans un état de repos, soit dans un état actif avec un degré d'activation plus ou moins élevé. Ce qui détermine primitivement le passage de l'état inactif à l'état actif est une stimulation externe, venue de l'environnement. Une importante hypothèse additionnelle est que cette activation peut se propager à des entités cognitives qui ne sont pas directement activées par une stimulation externe. Dès lors, toute unité cognitive peut recevoir son activation de deux sources:

  • Des stimulations externes.
  • De l'activation qui se propage à partir d'autres unités, qui sont reliées à la représentation réceptrice et qui ont été précédemment activées.

Ainsi, sur une unité donnée, plusieurs activations simultanées peuvent confluer. Celle-ci contribuent ensemble à élever le niveau d'activation de l'unité considérée.


Une analogie neurobiologique

La notion théorique de propagation de l'activation comporte une forte analogie neurobiologique. Cependant, elle n'est pas en elle-même une notion directement neurobiologique. Personne aujourd'hui ne peut savoir comment un influx nerveux circule réellement entre une représentation neuronale d'infirmier et une représentation neuronale de médecin, d'autant plus que l'une et l'autre sont sans doute réparties.
Toutefois, la compatibilité avec la neurobiologie est un des atouts de cette hypothèse psychologique. Cette hypothèse est en accord avec les données expérimentales, notamment celles qui concernent le phénomène d'amorçage et qui sont fondées sur des temps de réponse.


Autres termes psychologiques :