Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par P > La définition de préhension


La définition de Préhension


La préhension désigne la projection du bras pour saisir un objet.


Les deux phases de la préhension

On distingue généralement deux phases dans le geste de préhension:

  • Une phase de projection rapide du membre vers l'objet: elle occupe environ 75% de la durée totale du mouvement.
  • Une phase d'ajustement terminal: le mouvement est ralenti et la main prépare la saisie de l'objet. Ce geste est très étudié car il permet d'analyser les interactions entre la programmation et le contrôle du mouvement dans la production du geste. D'un point de vue ontogénétique, ce geste nécessite pour atteindre ses fins une coordination des espaces visuel et manuel, qui est longue à apparaître chez le nourrisson.

La préhension au plan développemental

Le geste d'atteinte peut être observé, dans certaines conditions, chez le nourrisson de quelques jours. Ce geste prend la forme d'une extension du bras dans la direction d'un objet. Ce geste est peu précis, rarement suivi de contact avec l'objet et ne se termine par une saisie que si le réflexe d'agrippement est déclenché par un contact fortuit entre l'objet et la main du bébé. Cette préhension précoce, non fonctionnelle, n'est pas durable.
Dès le milieu du 2e mois, les extensions du bras deviennent très rares ou disparaissent complètement. Pendant plusieurs semaines, les systèmes visuel et tactile fonctionnent alors indépendamment. Ainsi, le nourrisson ne regarde pas ce qu'il tient dans la main et ne cherche pas à prendre ce qu'il voit. Les tentatives d'atteinte d'un objet visible réapparaissent vers 10 semaines, mais, sur bien des points, elles diffèrent de la préhension précoce. Il y a notamment guidage visuel de l'extension du bras alors que l'apparition de la main dans le champ visuel entraîne fréquemment son arrêt.
Ce n'est qu'à partir du 5e mois qu'on parle de véritable coordination entre préhension et vision. La forme du geste d'approche et celle de la saisie manuelle de l'objet ont été étudiées avec précision par Henry Halverson chez des bébés de 4 à 12 mois. La saisie est d'abord uniquement palmaire. Appelée aussi prise-puissance, elle immobilise l'objet à l'intérieur de la paume, les doigts étant utilisés comme des sortes de crampons. L'intervention plus spécifique des doigts débute vers 32 semaines avec l'opposition du pouce aux autres doigts.
Vers 40 semaines, l'enfant dispose de la prise-précision (ou pince supérieure), grâce à laquelle il peut saisir de petits objets entre les faces pulpaires du pouce et de l'index. En même temps, à une saisie dans laquelle la partie cubitale de la main (son bord externe) est prédominante, succède une dominance de sa partie radiale, liée au développement du rôle du pouce, à partir de 28 semaines. Avant 28 semaines, l'approche se fait sous forme de balayage et la saisie est cubito-palmaire ou en râteau. Entre 28 et 32 semaines, l'approche devient parabolique et la saisie, digito-palmaire. Après 32 semaines, l'approche se fait directe et la saisie prend la forme d'une pince inférieure. À 36 semaines, la préhension a pris sa forme définitive: prise radio-digitale avec pince supérieure. À partir de 40 semaines, le rôle du poignet devient prépondérant.


Autres termes psychologiques :