Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par P > La définition de praxie


La définition de Praxie


Selon Jean Piaget, une praxie désigne un système de mouvements coordonnés en fonction d'un résultat ou d'une intention.


Les caractéristiques des praxies

Deux caractéristiques spécifiques définissent donc les praxies:

  • L'intentionnalité de l'acte.
  • L'organisation des mouvements dans une totalité.

Les coordinations impliquées dans les praxies peuvent de deux types:

  • Internes: plusieurs mouvements sont organisés en un acte total par adjonction d'unités et différenciation progressive.
  • Externes: plusieurs praxies sont combinées en une praxie d'ordre supérieur, chacune demeurant susceptible de fonctionner isolément.

De cette définition, il s'ensuit que les réflexes, les automatismes, les mouvements involontaires, de même que les mouvements inclus dans une action mais considérés isolément ne sont pas des praxies. Par contre, cette définition générale s'applique aux ensembles de mouvements accomplis dans le cadre d'une activité symbolique, comme l'imitation, le simulacre, l'acte conventionnel, mais aussi aux actes tendant à des fins immédiatement réalisables. À ce titre, les schèmes sensori-moteurs, définis par Piaget comme des « unités d'action applicables à des situations multiples », peuvent être considérés comme des praxies.


Les praxies au plan développemental

Dans cette perspective, les premières praxies apparaissent dès la fin du second stade du développement de l'intelligence sensori-motrice, lorsque préhension et vision sont coordonnées. Henri Wallon insiste davantage sur le rôle des praxies dans la construction des objets, comme support de ces praxies, et dans le développement de l'intelligence des situations. Ainsi, manipuler une cuillère, visser un bouchon sur une bouteille, empiler des cubes les uns sur les autres, copier un modèle graphique sont autant de praxies qui se développent au cours de la petite enfance.
Par ailleurs, les dyspraxies constructives, qui se caractérisent par des difficultés électives dans la reproduction de modèles spatiaux, graphiques ou proprioceptifs, constituent l'une des formes des dysharmonies cognitives, qui peut être à l'origine de difficultés scolaires, en particulier en mathématiques.


Autres termes psychologiques :