Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par P > La définition de porte


La définition de Porte



La porte-au-nez

Il s'agit d'une technique de persuasion dont le principe consiste à faire précéder la requête portant sur le comportement attendu d'une requête irrecevable.


La porte ouverte

Il s'agit d'une politique de libéralisation dans les hôpitaux psychiatriques, à partir des années 1950. Elle a conduit à laisser les portes ouvertes et les malades libres de circuler à l'intérieur et à l'extérieur de l'établissement. Ce serait le Britannique Joseph Bell qui aurait, le premier, en 1948, introduit cette pratique dans les institutions psychiatriques, suivi en cela par tous les partisans de la communauté thérapeutique.
L'utilisation des neuroleptiques a certainement facilité, à partir de 1953, la généralisation de cette ouverture, qui ne s'est cependant pas faite sans certaines difficultés pour les soignants comme pour les soignés. En effet, on a constaté chez ces derniers, avec cette transformation, une recrudescence des suicides. D'ailleurs, la porte ouverte n'a pas supprimé, comme on l'avait cru un peu naïvement au début, la chronicisation de la maladie mentale. Mais à cette occasion on a pu constater la justesse du proverbe chinois: « La porte la mieux fermée est celle qu'on peut toujours laisser ouverte. »


Autres termes psychologiques :