Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par P > La définition de pharmacomanie


La définition de Pharmacomanie


La pharmacomanie désigne un abus de médicaments utilisés en dehors de leurs indications.


La différence entre la pharmacomanie et la toxicomanie

À la différence de la toxicomanie, l'attachement d'individu à un médicament s'apparente à une habitude devenue compulsive. L'action pharmacologique joue un rôle secondaire, même si l'on peut voir apparaître un phénomène de tolérance qui conduit à augmenter les doses.
Le pharmacomane (ou pharmacophile), est surtout un névrosé, dont l'angoisse peut rester diffuse ou se structurer sur un mode phobique, obsessionnel ou hypocondriaque. Il craint tout changement de prescription, qui, selon lui, entraînerait inévitablement une réémergence des troubles. Alors que le toxicomane qui détourne un médicament de son usage est à la recherche d'un plaisir immédiat, le pharmacomane l'utilise comme un objet contraphobique. Son appétence garde une certaine fonction thérapeutique. Elle ne le conduit pas à la désinsertion sociale. En outre, le toxicomane recourt à la voie parentérale, à des posologies rapidement élevées alors que le pharmacomane garde la voie d'administration indiquée par le médecin, à une posologie qui peut rester minime, mais pendant une longue période.


Les médicaments concernés

Bien que la pharmacomanie puisse concerner toutes sortes de médicaments (par exemple, les laxatifs), les psychotropes sont le plus souvent en cause. En France, les statistiques montrent que les psychotropes figurent parmi les composés les plus prescrits. Ces psychotropes sont des tranquillisants ou des hypnotiques de la classe des benzodiazépines.
Les benzodiazépines conduisent à une dépendance physique après une utilisation régulière pendant quelques mois aux doses usuelles. Mais il existe aussi des réactions de rebond sans véritable phénomène de sevrage. Ainsi, des individus anxieux peuvent être amenés à poursuivre la prise de benzodiazépines dans un cadre qui reste thérapeutique. D'ailleurs, rebond et réaction de sevrage peuvent coexister. Ainsi, entre la dépendance physique et le simple abus de médicaments qui caractérise la pharmacomanie, la limite est souvent difficile à déterminer.


Autres termes psychologiques :