Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par P > La définition de peur


La définition de Peur


La peur correspond à un état émotionnel spécifique, susceptible d'être soumis au conditionnement et de jouer un rôle motivateur.


Le conditionnement de la peur

On appelle conditionnement de peur un conditionnement qui est supposé s'exercer sur un état interne, la peur, et non directement sur une réaction. Aussi, les conditionnements d'échappement, et surtout d'évitement, chez l'animal, ont été interprétés comme incluant un conditionnement classique intermédiaire d'un état de peur.
Ainsi, l'animal apprend d'abord que, dans une certaine situation, un stimulus nocif est susceptible de se produire (de la même façon que, dans la situation pavlovienne, il apprend que, après la clochette, la poudre de viande peut survenir). Ensuite, il apprend que, s'il émet un certain comportement, ce stimulus nocif ne se produit pas.


La peur comme anticipation de la douleur

Les recherches expérimentales conduites au moyen d'indicateurs considérés comme exprimant directement l'état de peur (accélération du rythme cardiaque, réactions électrodermales, etc...) ont donné des résultats favorables à cette hypothèse. Ainsi, certains auteurs considèrent que la peur est, de façon générale, un état conditionnel, dont l'état inconditionnel serait la douleur. Dans cette optique, la peur est une anticipation de la douleur.
À l'encontre de cette façon de voir, on a fait valoir qu'il existe un certain nombre de réactions internes de peur ou d'anxiété qui sont déclenchées par des stimulus spécifiques (des stimulus effrayants ou anxiogènes, tels que des bruits intenses, la perception de déclencheurs spécifiques comme les serpents, les rats, les araignées, etc...). Ces stimulus sont indépendants de la douleur proprement dite. De même, les états pathologiques d'anxiété semblent avoir une étiologie interne.


Autres termes psychologiques :