Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par N > La définition de neuropsychologie


La définition de Neuropsychologie


La neuropsychologie est une science qui tente d'établir un rapport intelligible entre les processus psychologiques supérieurs et le fonctionnement cérébral.


Entre les neurosciences et la psychologie

La neuropsychologie humaine se fonde principalement sur l'étude des désordres psychologiques survenant après une lésion cérébrale. En revanche, la neuropsychologie animale a recours à l'expérimentation (ablations, stimulations électriques, modifications pharmacologiques, etc.).
Ainsi, la neuropsychologie se trouve à la croisée de deux grands groupes de disciplines:

  • Les neurosciences: elles tentent d'élucider les logiques du fonctionnement cérébral ainsi que les structures physiques et les mécanismes biologiques qui les réalisent.
  • La psychologie: elle s'efforce de comprendre la logique et l'organisation des opérations mentales et du comportement.

La position de la neuropsychologie

Dans sa démarche interprétative et ses méthodes de recherches, la neuropsychologie est largement influencée par la psychologie cognitive, la psycholinguistique et l'intelligence artificielle. Comme sous-disciplines, on peut également citer la neuropsychologie développementale, dont l'objectif est la mise en relation des phénomènes de maturation et de sénescence cérébrales avec la genèse et l'évolution des conduites au cours de la vie, et la neuropsychologie rééducative, qui a pour projet de remédier aux conséquences invalidantes des atteintes cérébrales.
La position frontière de la neuropsychologie à l'interface des sciences biologiques et des sciences psychologiques a pour conséquence l'existence de nuances dans les objectifs de recherche. Ainsi, les chercheurs davantage orientés vers les sciences neurobiologiques s'efforcent avant tout de déterminer les soubassements neurobiologiques des processus cognitifs. Ils constituent le courant des neurosciences cognitives. Ce courant s'efforce non seulement d'établir les corrélats neurobiologiques des processus cognitifs (notamment de les localiser), mais aussi d'en comprendre la logique de fonctionnement. Dans ce but, les chercheurs peuvent élaborer et simuler des modèles théoriques du fonctionnement d'ensembles neuronaux capables de sous-tendre des processus cognitifs.


Les principaux postulats de la recherche en neuropsychologie

Dans ce courant de recherche, on exploite au mieux l'ensemble des techniques d'imagerie fonctionnelle cérébrale afin d'analyser certains paramètres du fonctionnement cérébral pendant la réalisation d'activités cognitives précises. Les chercheurs plus orientés vers la psychologie cognitive tirent parti des désordres psychologiques dans le but de mieux comprendre le fonctionnement mental normal.
Aussi, deux postulats principaux animent cette orientation de la recherche:

  • Le postulat de modularité: il signifie l'indépendance fonctionnelle des différentes composantes des architectures cognitives.

  • Le postulat de transparence: il suggère que les troubles neuropsychologiques sont le résultat du fonctionnement normal des systèmes cognitifs amputés d'une ou de plusieurs sous-composantes. Par leur sélectivité, les désordres neuropsychologiques (les dissociations) révèlent ainsi, et en quelque sorte en négatif, la structure normale des architectures cognitives. La neuropsychologie se transforme alors en une sorte de psychopathologie de la cognition. Ce travail de fragmentation des processus mentaux peut aussi s'accomplir chez l'individu en tirant parti de l'organisation croisée des systèmes afférents et efférents, qui permet l'analyse des contributions spécifiques à chaque hémisphère cérébral dans la réalisation de diverses activités cognitives.

Ces deux courants de recherches ne sont cependant pas disjoints et l'objectif final de la discipline reste bien de comprendre le fonctionnement cérébral dans ses rapports au fonctionnement mental.


Autres termes psychologiques :