Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par M > La définition de moreau de tours


La définition de Moreau de Tours


Moreau de Tours, aliéniste (1804-1884).Jacques-Joseph Moreau, dit Moreau de Tours est un aliéniste français. Il est né à Montrésor, en 1804. Il est mort à Paris, en 1884. Il est notamment connu pour ses observations sur les effets du haschisch, dont il tenta de faire un outil d'exploration des pathologies mentales.


Les travaux de Moreau de Tours sur la folie

Moreau de Tours est l'élève de l'aliéniste Jean Esquirol. De 1836 à 1839 il parcoure le Moyen-Orient. Il y fait la découverte du haschisch et de sa consommation à large échelle.
Médecin à Bicêtre puis à la Salpêtrière, il mène des travaux sur la folie. Plus précisément, il lui attribue une origine organique. Aussi, il fut l'un des premiers à entrevoir la possibilité d'un traitement médicamenteux des pathologies mentales, en soi comparables à des états provoqués par la prise de produits.


Le Club des Haschischins

Dans l'objectif de traiter les pathologies mentales, Moreau de Tours s'intéressa à l'action du datura, de la belladone, du chloroforme ou de l'éther, mais surtout, de la résine de cannabis. En effet, il voyait dans le haschisch « un moyen puissant, unique, d'exploration en matière de pathogénie mentale ». De fait, il entreprit une véritable expérimentation de l'activité du cannabis, qui donna lieu à la publication de son ouvrage le plus célèbre: Du haschisch et de l'aliénation mentale (1845).
Moreau développa ses observations cliniques sur l'intoxication par le cannabis à la faveur, notamment, des réunions du Club des Haschischins dont il réglait le protocole. Ainsi, il espérait, avec Théophile Gautier, « remonter à la source primitive de tout phénomène fondamental du délire ».


Autres termes psychologiques :