Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par M > La définition de meyer


La définition de Meyer


Adolf Meyer, psychiatre (1866-1950).Adolf Meyer est un psychiatre américain d'origine suisse. Il est né à Niederweningen, près de Zurich, en 1866. Il est mort à Baltimore, en 1950. Il est le fondateur de l'école de psychiatrie dynamique des États-Unis.


La carrière de Meyer

Meyer est le fils d'un pasteur de l'Église zwinglienne. Il fait ses études de médecine à Zurich, puis de psychiatrie à l'hôpital du Burghözli, où il est élève de Auguste Forel. Il fait un séjour à Londres, où il suit l'enseignement de Hughlings Jackson Jackson et de Thomas Huxley. Il assiste également aux cours de Jean-Martin Charcot en 1892.
Ensuite, il part pour les États-Unis, où il devient en 1913, professeur de psychiatrie à l'université John Hopkins et directeur de la nouvelle Phipps Clinique, à Baltimore. Aussi, de nombreux grands psychiatres des États-Unis sont passés par cette clinique. Et à partir des années 1940, ils défendent une psychiatrie à la fois dynamique et psychobiologique, héritière directe de l'enseignement de Meyer.


L'enseignement de Meyer

Cet enseignement se basait à la fois sur une conception organismique de la psychiatrie, ne séparant pas le psychisme du biologisme, et sur la notion de réaction, les maladies mentales n'étant pour Meyer que des modalités anormales de réaction au milieu. C'est pourquoi, selon lui, il est nécessaire de modifier à la fois le milieu et l'aptitude des malades à réagir vers une meilleure adaptation, pour les aider. D'où son grand intérêt pour l'hygiène mentale et la prévention primaire et secondaire des maladies mentales.
Malgré son intérêt précoce pour la psychanalyse, Meyer est resté convaincu que la pensée consciente est, pour l'homme, une technique majeure d'adaptation à son milieu. De fait, il récusait le primat de l'inconscient, dont il doutait d'ailleurs de la réalité au sens strictement freudien.


Autres termes psychologiques :