Accueil > Dictionnaire > Les termes psychologiques commençant par L > La définition de locus


La définition de Locus



Le locus coeruleus

Il s'agit de la structure postérieure du cerveau où sont localisés les corps cellulaires des neurones contenant la noradrénaline. Sur un plan anatomique, les neurones noradrénergiques du locus coeruleus envoient des projections très divergentes vers la quasi-totalité des structures, notamment vers l'ensemble du cortex et vers un certain nombre de régions du système limbique.
Chez l'être humain, les quelques milliers de neurones qui constituent le locus coeruleus entrent ainsi en contact avec plus de 30% des neurones de l'encéphale. Cette position particulière des neurones noradrénergiques leur confère une place stratégique et leur permet de jouer un rôle majeur dans les processus d'attention et d'éveil, ainsi que dans le contrôle de l'affect et la régulation des états émotifs. Ces neurones sont également sensibles aux stress physiques, sociaux ou psychologiques, et semblent intervenir dans le cycle veille/ sommeil.
Par ailleurs, des études menées chez l'animal montrent que les neurones noradrénergiques du locus coeruleus sont activés par des stimuli provenant de toutes les modalités sensorielles, mais que leurs réponses diminuent rapidement au fur et à mesure de la répétition de stimuli . cette désensibilisation des neurones noradrénergiques est parallèle à la baisse d'intérêt de l'animal pour le stimulus. Le rôle des neurones noradrénergiques serait donc de rendre le cerveau plus sensible aux stimuli externes présentant un caractère de nouveauté.


Le locus niger

Il s'agit de la structure postérieure du cerveau où sont localisés certains des corps cellulaires des neurones contenant la dopamine. Le locus niger comprend deux subdivisions:

  • La pars compacta: elle est composée de neurones contenant la dopamine comme neuromédiateur.
  • La pars reticulata: elle est composée de neurones contenant du GABA.

Les neurones à dopamine du locus niger contiennent de la mélanine. Il s'agit d'un pigment responsable de sa couleur noire à la coupe du cerveau. Ces neurones dopaminergiques se projettent sur le striatum et interviennent dans le contrôle des mouvements volontaires. Aussi, la dégénérescence des neurones dopaminergiques est responsable des mouvements anormaux qui caractérisent la maladie de Parkinson.


Le locus of control

Il s'agit de l'attitude d'une personne relative aux causes supposée (externe ou interne) des renforcements agréables ou désagréables. Certains individus recherchent surtout des causes externes à un événement agréable ou désagréable. On parle alors de sujets externes. Tandis que d'autres tendent à chercher des causes internes. On parle alors de sujets internes. Mais tous les intermédiaires s'observent entre ces deux attitudes.
Cette notion de locus of control est due à Julian Rotter, qui a établi une échelle de mesure de ce caractère. D'autres échelles ont été publiées ultérieurement. Aussi, des analyses factorielles portant sur les items de ces échelles ont montré que la notion comporte en fait plusieurs aspects.


Autres termes psychologiques :